l'enfance aux enfants

A l’école malgré les catastrophes naturelles

Les cyclones et les inondations ont régulièrement pour effet, à Madagascar, que les enfants cessent d’aller à l’école. L’UNICEF soutient la préparation aux crises des autorités locales et s’emploie à permettre la reprise de l’école le plus rapidement possible après les catastrophes naturelles.

madagaskar-bildung-uni180130.jpg

Ecole à Madagaskar
La situation

Madagascar subit régulièrement les ravages des cyclones. Entre 2005 et 2014, 9,2 millions de personnes ont été touchées par des catastrophes naturelles. Ce sont souvent les groupes les plus pauvres de la population qui en ressentent le plus durement les effets.

Les destructions provoquées par les catastrophes naturelles entravent aussi le système scolaire qui est, en soi, insuffisant. Selon les estimations de l’UNICEF, plus de 1,5 millions d’enfants  d’âge scolaire ne sont pas scolarisés actuellement à Madagascar – souvent simplement parce que les infrastructures manquent. Le gouvernement a pris conscience du danger et prépare des plans d’urgence. En plus, il s’agit aussi de renforcer les capacités des autorités locales pour qu’elles puissent réagir de manière appropriée aux catastrophes naturelles et que la population puisse retourner le plus vite possible à ses occupations quotidiennes.

L’aide de l’UNICEF

Le programme de l’UNICEF à Madagascar vise à améliorer la sécurité des enfants et à renforcer la solidité des écoles. Les enfants apprennent à avoir le bon comportement avant, pendant et après une tempête, à l’école comme à la maison. Les enseignantes et enseignants sont sensibilisés à l’importance d’un rapide retour à un enseignement scolaire régulier.

Au début de 2015, deux tempêtes tropicales ont touché plusieurs régions du Sud-Ouest et de l’Est de l’île. En outre, la région autour de la capitale Antananarivo a connu des précipitations d’une extrême violence et des inondations. Rien que dans la capitale, près de mille salles de classe ont été endommagées; pour près de 48 000 enfants, l’enseignement a cessé pour une période plus ou moins longue. L’UNICEF a mis à la disposition de 20 000 élèves des salles de classe temporaires et du matériel scolaire.

Un très grand merci pour votre soutien!

Ce projet est entièrement financé et se trouve en cours de réalisation. Souhaitez-vous aider l’UNICEF à fournir une aide rapide et bien coordonnée en cas de catastrophe? En faisant un don au profit de notre fonds d’aide d’urgence, vous contribuez à sauver des enfants.

Faites circuler cette page dans vos réseaux. Merci.

Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: