l'enfance aux enfants

Protéger les enfants contre la malaria

Toutes les 120 secondes, un enfant meurt de la malaria. L’infection causée par des piqûres de moustiques est particulièrement dangereuse pour les tout-petits: dans de nombreux pays, la malaria est la cause principale du taux de mortalité élevé. Comme aucun vaccin n’existe encore, seules les moustiquaires offrent une protection sûre.

unicef_im_malaria.jpg

Mutter und Kind liegen unter einem Moskitonetz.
La situation

Près de 3,2 milliards de personnes sont exposées au risque d’une contamination par les moustiques. 214 millions de personnes dans le monde contractent chaque année la malaria. En 2013, plus de 584'00 personnes sont mortes des suites de la malaria: 90 pour cent des décès se produisent en Afrique et 78 pour cent des décès concernent des enfants. Le fait de contracter la malaria plonge les familles concernées dans une détresse incommensurable; mais cette maladie affaiblit aussi des segments entiers de l’économie en raison de la perte d’une main-d’œuvre productive; elle occasionne des frais de santé élevés et favorise la pauvreté (rien qu’en Afrique, les pertes annuelles atteignent 11,7 milliards de francs.)

Un danger important pour les enfants et les mères
La malaria se transmet par la femelle de l’anophèle, un moustique. De la fièvre, des maux de tête, un état d’épuisement et des douleurs musculaires sont les premiers signes de cette maladie usante qui peut conduire à la perte de connaissance et même à la mort. Cette maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes, les enfants en bas âge et les personnes séropositives – leur système immunitaire est souvent trop faible pour résister à la maladie. Même si les enfants survivent à la malaria, l’anémie momentanée peut avoir des effets négatifs sur leur développement physique et mental. Les femmes enceintes affectées par la malaria donnent souvent naissance à des bébés de poids insuffisant et ont une tendance accrue à souffrir d’anémie.

Pour avoir plus d´informations, cliquez ici.

L’aide de l’UNICEF
  • Moustiquaires: l’UNICEF achète des moustiquaires, les distribue et soutient le processus visant à les imprégner d’insecticide. L’organisation encourage en outre la production locale de moustiquaires.
  • Certains nutriments renforcent les défenses: La prise régulière de vitamine A et de zinc renforce la résistance des enfants face à la malaria et réduit les effets d'une infection. L'UNICEF informe les parents sur les avantages d'une alimentation rich en nutriments.
  • Protection des femmes enceintes: l’UNICEF aide les communes à développer leurs services de santé et à assurer la distribution de médicaments antipaludiques aux femmes enceintes. L’organisation remet aussi aux futures mères des moustiquaires imprégnées d’insecticide.
  • Les bons médicaments au bon moment: l’UNICEF soutient le développement et la diffusion de nouveaux médicaments pour traiter la malaria et se mobilise en faveur de la recherche d’un vaccin.
  • Prévenir les épidémies: l’UNICEF soutient, durant les crises et les catastrophes, l’achat, le stockage et la distribution de médicaments et informe les familles sur le bon comportement à avoir.

L'UNICEF a délivré en 2012 plus de 25 millions de moustiquaires d'une valeur de 92,5 millions de francs - aussi grâce aux donateures suisses.

 

Fact Sheet: Malaria - un danger mortel (2016)
Téléchargement
Vous pouvez aider vous aussi!

En faisant un don, vous soutenez le combat de l’UNICEF contre la malaria et permettez la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide, de médicaments et d’informations.

Merci de tout cœur.

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "Protéger les enfants contre la malaria"
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF
Les donations régulières nous permettent d'utiliser efficacement votre argent.

Faites circuler cette page dans vos réseaux. Merci.

Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: