l'enfance aux enfants

Protéger les enfants contre la violence et l’exploitation

En Tanzanie, 6 millions d’enfants de moins de 14 vivent dans la pauvreté. Les conséquences sont graves: sans accès à la formation et à la santé, le risque d’être victimes d’un mariage précoce, d’abus, du travail des enfants et de maladies est grand.

unicef_im_kinderschutz_tansania

La situation

Bien que la Tanzanie ait signé la plupart des traités internationaux en matière de protection de l’enfant, il existe une grande lacune au niveau de la loi. Les mineurs concernés par la violence ou l’exploitation ne savent pas, souvent, qu’ils devraient dénoncer cette situation et où ils devraient le faire. La population n’est pas consciente du fait que les enfants ont besoin de protection et ne connaissent pas les droits des enfants en la matière.

Les résultats d’une enquête sont choquants: une femme sur trois indique qu’elle a été victime de violence sexuelle avant l’âge de 18 ans. Les taux élevés de VIH/sida et des grossesses à l’adolescence sont le reflet de cette triste réalité. 

L’aide de l’UNICEF

L’objectif premier du travail en Tanzanie est d’introduire des mesures de protection de l’enfant et des dispositifs de protection afin de prémunir les enfants contre la violence et l’exploitation; cet objectif s’applique à tous les domaines inclus dans les programmes. L’UNICEF s’investit dans ce sens au niveau national et régional.

Un facteur important, c’est la collaboration avec le gouvernement afin de combler les lacunes de la législation et de soutenir les autorités au niveau de la mise en oeuvre. Le gouvernement est encouragé à envisager la protection de l’enfant comme une priorité et à la développer. 

Merci de tout cœur pour votre soutien!
Ce projet est entièrement financé et se trouve en cours de réalisation.
Souhaitez-vous soutenir l’UNICEF en faisant un don pour les programmes dans le domaine «Protection des enfants»? Vous trouverez d’autres informations ici.

Faites circuler cette page dans vos réseaux. Merci.

Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: