l'enfance aux enfants

Travail des enfants dans les plantations de cacao

Chaque mouvement est douloureux, la charge est trop lourde. Pourtant, en Afrique de l’Ouest, la pauvreté contraint des milliers d’enfants à travailler dans les plantations de cacao. Les enfants effectuent des travaux très pénibles qui nuisent à leur santé et entravent souvent leur développement. L’UNICEF s’emploie à garantir aux enfants une protection efficace. Et omme le travail perpétue leur pauvreté et les empêche d’aller à l’école, l’UNICEF encourage en premier lieu leur instruction scolaire.

unicef_im_kakao_flyer.jpg

Garçon au travail dans une plantation de cacao de Côte d’Ivoire.
La situation

Dans les plantations de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria et du Cameroun, les filles et les garçons ne connaissent du cacao que son goût amer. Ils sont des milliers à avoir été expédiés dans les plantations sous prétexte qu’ils y trouveraient une vie meilleure; désormais, ils sont à la merci de leurs employeurs. Le travail des enfants ouvre la porte à la traite d’enfants à l’échelon national et international, l’une des pires formes de violence.

Des enfants de cinq ans travaillent déjà dans les plantations de cacao d’Afrique de l’Ouest: en Côte d’Ivoire et au Nigeria, les enfants employés dans les plantations représentent 25 pour cent des 5 à 14 ans, au Cameroun, plus de 40 pour cent. Rien qu’au Ghana, un million d’enfants de 5 à 17 ans travaillaient pendant la récolte 2013/14 et presque tous étaient exposés à des dangers importants.

Des travaux très pénibles prennent la place de l’instruction scolaire et des jeux
Les enfants transportent des sacs pesant jusqu’à 50 kilos et portent de lourds récipients d’eau sur la tête. Beaucoup ont mal au dos, souffrent de hernie inguinale; certains enfants deviennent bossus. Ils se blessent avec les machettes et d’autres outils, ce qui peut causes des blessures graves et des infections. Les pesticides sont toxiques et provoquent des gonflements du visage.

La plupart n’ont ni la force ni le temps d’aller encore à l’école à côté de leur labeur épuisant. Les enfants ne souffrent pas seulement de préjudices sur le plan de la santé; ils sont aussi privés de connaissances qu’ils ne pourront souvent plus rattraper.

L’aide de l’UNICEF

Chaque enfant a le droit de s’instruire, de grandir en bonne santé et de bénéficier d’une protection. C’est pourquoi l’UNICEF s’emploie à protéger les enfants contre l’exploitation et à leur garantir l’accès à une instruction scolaire.

L’UNICEF se concentre sur les domaines suivants:

  • Instruction scolaire: l’UNICEF aide les écoles en leur fournissant du matériel scolaire et en apportant son soutien à la formation initiale et continue du personnel enseignant. L’horaire et la matière d’enseignement sont adaptés aux besoins des enfants. A l’école du soir, les enfants travailleurs peuvent rattraper la matière manquée afin de rejoindre une école régulière.
  • Lutte contre la pauvreté: l’UNICEF soutient les familles localement, par exemple par des petits crédits accordés aux mères et des repas pour les écoliers et les écolières.
  • Renforcement du système de protection de l’enfant: l’UNICEF offre un soutien technique au gouvernement pour l’enregistrement des naissances et forme le personnel. Grâce à la constitution de comités pour la protection de l’enfant, les droits de l’enfant et la protection de l’enfant occupent une place centrale, également au niveau local.
  • Information: l’UNICEF sensibilise à la problématique du travail des enfants et aux désavantages, à long terme, d’une instruction scolaire insuffisante.
  • Cadre juridique: dans le but d’éliminer les pires formes de travail des enfants, l’UNICEF intervient dans la politique de la santé et la politique de la formation, s’investit en faveur de réformes dans la législation sur le travail et conseille les entreprises à propos des règles de comportement et d’achat à respecter concernant le travail des enfants.
Votre aide

En faisant un don, vous offrez aux enfants employés dans les plantations de cacao d’Afrique de l’Ouest la chance de s’instruire au lieu de travailler et donc la possibilité de se libérer de l’engrenage de la pauvreté. Merci de tout cœur!

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "Travail des enfants dans les plantations de cacao"
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF

Faites circuler cette page dans vos réseaux. Merci.

Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: