Pour les Rohingyas, le risque bien réel d’une génération perdue

news_rohingya_un0226412.jpg

23 août, 2018 - 08:51

L’avenir des Rohingyas réfugiés au Bangladesh reste très incertain. Dans un récent rapport, l’UNICEF attire l’attention sur les dangers auxquels les enfants et les jeunes sont exposés.

Il y a un an, des milliers de Rohingyas de Birmanie fuyaient leur pays, paniqués par la violence perpétrée dans leurs villages. En l’espace de quelques semaines, le camp de réfugiés le plus étendu au monde s’est implanté dans l’arrière-pays de la ville côtière de Cox’s Bazar. Aujourd’hui, près d’un million de personnes s’y entassent; plus de la moitié sont des enfants.

Plus l’incertitude dure quant à leur avenir, plus leur découragement et leur désespoir grandissent. Les enfants les plus âgés et les jeunes risquent en particulier d’être exploités et d’être utilisés à des fins politiques. Dans son récent rapport intitulé «Building hope for a generation of Rohingya children», l’UNICEF demande de la part des gouvernements et de la communauté internationale une action concertée afin d’empêcher une génération perdue au Bangladesh.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir pour la suite de votre visite!

Mais restez en contact avec nous et inscrivez-vous à notre lettre d’information (Newsletter). Ensemble, nous pouvons faire changer les choses!
Votre adresse

Inscrivez-vous à notre newsletter: