© UNICEF/UN0410101/Stephen/Infinity Images

Crise de l’éducation

Signez maintenant!

Une année d’état d’exception à cause du coronavirus = une année de crise de l’éducation pour les enfants. L’UNICEF demande que l’on place l’accès équitable à la formation au rang de priorité majeure et que l’on mette l’accent sur la santé des enfants dans le monde. 

Le Covid-19 touche les enfants et les jeunes de manière particulièrement dure. L’ouverture des écoles et le retour à un rythme scolaire comme avant la pandémie ne suffisent pas à compenser les lacunes de la formation et les problèmes de santé. Il faut davantage d’investissements, des actes politiques et de l’attention. Nous demandons des chances équitables et une protection contre les problèmes psychiques dans cette période de crise sans pareille. Pour chaque enfant.

Signez maintenant!

Tous les enfants devraient avoir un accès équitable à l’éducation

Par votre signature, vous acceptez que l’UNICEF vous tienne au courant au moyen de sa newsletter des événements, des situations d’urgence, des récits d’actualité et des possibilités de participation. La déclaration sur la protection des données est disponible ici.

Submission count
22%
3 282 de 15 000 signatures


1,6 milliards d’enfants ont été touchés par les fermetures d’écoles en lien avec la pandémie de Covid-19. Et des millions d’enfants souffrent encore de cette crise mondiale de l’éducation. Les lacunes au niveau de l’apprentissage sont les conséquences les plus graves. Les enfants et les jeunes déjà désavantagés accusent particulièrement leur retard. Les enfants et les jeunes sont exposés à une coupure durable sur le plan de leur développement. Car chacun n’a qu’une seule enfance.

Manifestez votre solidarité. Donnez avec nous une voix aux enfants. 

Dans notre pays aussi, les enfants et les jeunes font face à des difficultés dans leur vie de tous les jours: l’anxiété, les pensées sombres, le manque d’entrain, les déficits au niveau de l’apprentissage et la rupture des contacts sociaux ont nettement augmenté. 

UNICEF Suisse et Liechtenstein demande que l’on trouve de nouvelles voies en matière de formation. Il est urgent de porter une plus grande attention aux enfants et aux jeunes. Si l’on veut éviter que les conséquences de la pandémie de Covid-19  privent les enfants de leur enfance, un soutien doit leur être assuré de la part des adultes, des organisations et avant tout, de la politique. Offrons ensemble une écoute aux enfants et aux jeunes. Car ils ne peuvent pas le faire seuls. C’est nous les adultes qui sommes responsables et qui devons agir.
 

© UNICEF/UN0423792/Chris Farber/UNICEF via Getty Images

Faites un geste clair de solidarité par votre signature au nom de tous les enfants et les jeunes. Chaque enfant a le droit d’avoir un accès équitable à l’éducation et à la formation ainsi qu’à des conditions favorisant son bon développement.

En cette année qui marque les 75 ans de l’UNICEF, cette opération a pour but de rappeler au grand public, aux autorités et aux responsables des décisions au niveau des gouvernements qu’il y a lieu de considérer l’éducation/la formation et la santé des enfants comme une priorité de premier rang et de maintenir les écoles ouvertes à l’avenir.