©REUTERS/Huseyin Aldemir

Enfants en fuite

Montant de donation:

Enfants en fuite

13 000 personnes sont actuellement bloquées à la frontière de la Grèce et parmi elles, beaucoup d’enfants. La plupart des réfugiés passent la nuit dehors, malgré l’humidité et le froid. Les conditions sont intolérables. Pour l’UNICEF, la protection des enfants est maintenant une priorité majeure. 

La situation

Depuis l’éclatement du conflit en Syrie, la Turquie a accueilli 3,7 millions de réfugiés syriens, en même temps que des migrants venus d’autres pays. La récente escalade de la violence dans la région d’Idlib et le long de la frontière entre la Syrie et la Turquie a poussé près d’un million de personnes à fuir en direction de la frontière turque. Face à cette pression accrue et aux tensions politiques, le président turc Recep Erdogan a ouvert les frontières vers la Grèce et la Bulgarie et déclenché ainsi la vague de réfugiés actuelle.

Plusieurs milliers de personnes se trouvent actuellement le long de la frontière entre la Turquie et la Grèce; selon les estimations, il y aurait 40 pour cent de femmes et d’enfants. Les réfugiés attendent sur place dans des conditions très difficiles et n’ont guère accès à l’eau potable, à une nourriture suffisante ou à des soins médicaux. Beaucoup d’enfants sont traumatisés par ce qu’ils ont vécu. Filles et garçons sont épuisés par la fuite, souvent mal nourris et peu résistants face aux maladies.

«Face aux menaces auxquelles ces enfants sont exposés, ils ont absolument besoin de protection au cours de la fuite ou de la migration. Aucun enfant ne devrait risquer sa vie ou son avenir alors qu’il cherche à se mettre en sécurité.»

Afshan Khan, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Europe et l’Asie centrale et coordinatrice spéciale pour l’aide aux réfugiés et aux migrants en Europe.

L’aide de l’UNICEF

L’UNICEF est sur place avec ses partenaires et a commencé de distribuer en Turquie des biens humanitaires de première nécessité et des produits d’hygiène. Nous fournissons de l’eau potable, des couvertures chaudes, des savons, des couches et des lingettes humides. La situation fait l’objet d’une observation permanente.

En Grèce, l’UNICEF s’emploie, dans les structures d’accueil existantes, à assurer un meilleur encadrement aux enfants non accompagnés et séparés de leurs familles. Nous préparons aussi la distribution de produits d’hygiène importants afin d’aider près de 7 000 enfants à rester en bonne santé, malgré les conditions difficiles.