Instruction au Rwanda

Ces années passées, le Rwanda a réussi à scolariser pour ainsi dire tous les enfants. Mais il apparaît aujourd’hui que garçons et filles ne progressent pas de manière satisfaisante dans de nombreuses disciplines.

Rwanda 2011
Le Rwanda s’est rendu compte à quel point il était important d’investir dans une formation de bonne qualité. La part du budget national dévolue à la formation a été augmentée, passant de 15,8 pour cent en 2012/13 à 22,3 pour cent en 2017/18.

© UNICEF/UNI110430/Noorani

La situation

Alors que le Rwanda a connu en 1994 l’un des pires génocides de l’histoire, il est considéré aujourd’hui comme une nation modèle dans la région subsaharienne. Au cours des deux décennies passées, le gouvernement a mis en application des mesures qui ont conduit à des progrès importants au niveau social et économique. Le Rwanda est ainsi l’un des rares pays à avoir atteint les Objectifs du Millénaire. Dans le domaine de l’éducation aussi, le Rwanda a accompli de grands progrès: aujourd’hui, 98 pour cent des enfants sont scolarisés.

En dépit de tous les efforts déployés et des résultats obtenus, le retard à combler reste important. Et le domaine de la formation dans lequel le Rwanda a accompli quantitativement d’énormes progrès repose encore à maint endroit sur des bases fragiles. Des données évaluées récemment révèlent des lacunes et des retards importants au niveau de la lecture, de l’écriture et du calcul. L’intérêt et le plaisir des enfants à rester à l’école baissent de manière continue. Alors qu’en 2012, 73 pour cent des garçons et des filles achevaient leur scolarité, la proportion n’atteignait plus que 65 pour cent en 2016.

Le Rwanda connaît aujourd’hui encore une pénurie d’enseignants. En moyenne, il y a 58 enfants dans une salle de classe. Mais surtout, les enseignantes et les enseignants ne sont pas bien formés et ils ont souvent de la peine à répondre aux besoins des enfants et à s’adapter à leur niveau de connaissances.

L’aide de l’UNICEF

Afin d’améliorer durablement la qualité de l’enseignement au Rwanda, l’UNICEF a remanié entièrement le plan d’études de base du pays avec le concours du ministère de l’éducation et de la formation. La stratégie nationale a pour but d’assurer un soutien permanent aux enseignants et aux enseignantes, d’investir dans leur formation et de transformer progressivement l’approche basée sur les connaissances, encore très fréquente, en une approche axée sur les compétences. Ceci requiert de la part du personnel enseignant d’autres capacités et savoir-faire; ils doivent s’adapter aux enfants et ne pas se focaliser uniquement sur l’apprentissage de la lecture, du calcul, de l’écriture ainsi que des branches scientifiques et techniques mais inclure l’anglais et le développement d’une pensée critique.

Le programme auquel UNICEF Suisse et Liechtenstein apporte une contribution financière prépondérante s’appuie sur un système de mentors répartis dans l’ensemble du pays: ces derniers ont pour tâche d’aider quatre ou cinq enseignants à préparer leurs leçons, à améliorer la qualité de l’enseignement et à adapter et développer en permanence le matériel d’enseignement. L’UNICEF soutient la formation initiale et continue des mentors.

En acceptant un parrainage de projet, vous soutenez le chemin parcouru par les enfants en Rwanda. Merci de tout cœur.