Instruction scolaire et protection pour les enfants brésiliens

Au Brésil, le droit à l’éducation n’est pas encore appliqué pour tous les enfants. Dans le plus grand pays d’Amérique latine, 2,8 millions d’enfants âgés de 4 à 17 ans ne fréquentaient aucune école, déjà avant la pandémie de Covid-19. L’UNICEF aide à identifier ces enfants et à mettre au point des outils appropriés pour les scolariser.

Brazil 2014
La plateforme «Active Search» utilisable de manière très large aide les communes à repérer les enfants oubliés et à les intégrer à l’école.

© UNICEF/UNI166629/Fabres

Au Brésil, 2,8 millions de garçons et de filles de 4 à 17 ans ne fréquentent aucune école. Ils grandissent souvent dans des milieux auxquels beaucoup de choses font défaut: un chez-soi sûr, des moyens suffisants pour assurer la nourriture des enfants, des parents qui jugent prioritaire l’instruction scolaire de leurs enfants. Pour ces enfants, la pandémie de coronavirus a encore empiré la situation.

Au lieu de pouvoir apprendre à lire, à écrire et à calculer, ces enfants sont souvent contraints de travailler. 7 pour cent des enfants du Brésil sont concernés, bien que les lois l’interdisent très clairement. Le dernier sondage national tous ménages, réalisé en 2016, indique que 412 000 enfants âgés de 5 à 13 ans travaillent – 56 pour cent d’entre eux dans l’agriculture.

Instruction scolaire et protection pour les enfants brésiliens

Intervalle
Montant de votre don:

En collaboration avec le ministère de l’éducation et des partenaires compétents au niveau technique, l’ UNICEF a conçu, il y a près de 10 ans, le projet «School Active Search». Cette stratégie représente aujourd’hui un pilier important d’une grande efficacité pour la protection et la formation scolaire des enfants brésiliens. Le but est d’aider les communes à repérer les enfants qui ne vont pas à l’école, à prendre contact avec eux, à les scolariser et à les accompagner par la suite pour éviter qu’ils n’abandonnent à nouveau l’école prématurément.

D’ici à 2023, un nouveau module fonctionnant sur une plateforme numérique ayant pour but d’observer la fréquentation scolaire sera optimisé et développé. Cet outil permet de suivre individuellement dans son parcours scolaire chaque enfant enregistré sur la plateforme. Par ailleurs, le dispositif visant à identifier activement les élèves non scolarisés sera automatisé afin de permettre une plus grande portée de la plateforme au niveau national. Des guides explicatifs et des manuels pratiques numériques sont également élaborés et des séminaires ont lieu chaque année sur la question de l’exclusion scolaire. Il s’agit aussi de soutenir l’échange avec des décideurs importants au niveau stratégique.

La plateforme numérique Busco Activa Scholar

En décembre 2020, 3 214 communes participaient à la stratégie et 79 595 filles et garçons ont pu être identifiés grâce au dispositif SAS et sont entrés (ou retournés) à l’école.

Aidez-nous vous aussi à offrir à ces enfants la perspective d’une vie loin de la rue. Merci de tout cœur.