Mêmes chances de développement pour tous les enfants boliviens en bas âge

Tous les enfants ont le droit de se développer dans de bonnes conditions. Pour des milliers de garçons et de filles en Bolivie, ce n’est pas le cas: il s’agit en majorité d’enfants d’origine indigène. 26 pour cent des moins de trois ans souffrent de malnutrition chronique et celle-ci peut entraîner des retards de développement – parfois avec des conséquences pour toute la vie.

Bolivia 2013
Les enfants indigènes qui grandissent dans la pauvreté sont au centre de l’engagement de l’UNICEF en Bolivie.

© UNICEF/UNI159407/Pirozzi

La situation

En Bolivie, 16 pour cent des enfants souffrent de retards de développement en raison de la malnutrition chronique. Ils grandissent pour la plupart dans des familles indigènes de l’Amazonie qui s’étend sur plus de 60 pour cent du pays ou dans d’autres régions reculées. Les conditions de vie sont souvent précaires: seuls 27 pour cent de la population rurale ont accès à des installations sanitaires et 79 pour cent à l’eau potable.

Au total, 43 pour cent des enfants sont affectés par une pauvreté pluridimensionnelle – cela signifie qu’ils sont désavantagés du point de vue de l’instruction scolaire, de la santé et du niveau de vie. Dans les zones rurales où vit principalement la population indigène, la malnutrition chronique affecte près de 26 pour cent des enfants, tandis qu’elle concerne 15 pour cent des enfants dans les milieux urbains dotés de meilleures infrastructures.

L’aide de l’UNICEF

L’UNICEF aide le gouvernement bolivien à concevoir et à mettre en place une approche globale qui inclut la santé, l’hygiène, la protection de l’enfant et la nutrition. Tous les jeunes enfants devraient avoir les mêmes chances; tous les enfants devraient bénéficier d’une protection complète; chaque fille et chaque garçon devraient pouvoir prendre un bon départ.

Il s’agit de focaliser les efforts sur les mille premiers jours de la vie et de porter une attention particulière à l’allaitement. Car le lait maternel a toujours la bonne température et offre une entière sécurité même là où il n’y a pas d’eau potable; il ne coûte rien et contient tout ce dont les bébés ont absolument besoin: des vitamines, des sels minéraux, des enzymes et des anticorps. L’UNICEF élabore en outre avec le gouvernement des opérations stratégiques pour procurer à tous les enfants en bas âge les micronutriments nécessaires et réalise de surcroît au niveau communal des campagnes de sensibilisation pour les parents.

En acceptant de soutenir un parrainage de projet, vous aidez les communes à construire par leurs propres moyens leur avenir et celui de leurs enfants. Merci de tout cœur.