Mêmes chances de développement pour tous les enfants boliviens en bas âge

Cela semble très simple, mais à beaucoup d’endroits, c’est une chose très compliquée: les tout-petits devraient pouvoir être en bonne santé dès le départ. Dans un pays comme la Bolivie où la population est jeune, où la moitié des 11 millions d’habitantes et d’habitants ont moins de 18 ans et où de nombreux enfants grandissent dans des familles pauvres, cet aspect est particulièrement important.

Bolivia 2013
Les enfants indigènes qui grandissent dans la pauvreté sont au centre de l’engagement de l’UNICEF en Bolivie.

© UNICEF/UNI159407/Pirozzi

Pour pouvoir se développer favorablement et s’épanouir, les jeunes enfants doivent avoir des activités et des interactions. Des études montrent cependant qu’en Bolivie, seuls 30 pour cent des mères et 15 pour cent des pères jouent avec leurs enfants, chantent avec eux, leur racontent ou leur lisent des histoires. Les garçons et les filles que l’on néglige sur le plan émotionnel, physique ou psychique rencontrent plus tard beaucoup plus de difficultés: à l’école, dans leur profession, dans leurs familles. Mais il ne va pas de soi, pour les tout-petits, de prendre un bon départ.

Mêmes chances de développement pour tous les enfants boliviens en bas âge

Intervalle
Montant de donation:

Au cours de ces dernières années, l’UNICEF a focalisé son attention sur la lutte contre la malnutrition chronique et les carences nutritionnelles chez les jeunes enfants, très répandues en Bolivie. Lors de périodes de crise comme l’actuelle pandémie de Covid-19, cette aide était particulièrement importante. Car par crainte du virus, de nombreux parents ont cessé de s’adresser aux centres de santé. Malgré les obstacles, l’UNICEF a réussi à poursuivre ses programmes nutritionnels dans neuf départements.  Au cours de la nouvelle étape du programme, l’UNICEF continue de se concentrer sur les jeunes enfants boliviens. L’approche globale dite «Care for Child Development» qui s’attache au développement physique, psychique et cognitif des moins de cinq ans est au cœur de l’attention.

Chaque enfant bolivien devrait avoir dès le début de sa vie les mêmes chances initiales de grandir dans un entourage sécurisant et de se développer favorablement sur le plan physique, intellectuel et psychique. Rien que dans les communes de Independencia et de El Alto où les familles vulnérables sont particulièrement nombreuses, plus de 92 000 garçons et filles de moins de cinq ans devraient bénéficier de ce programme.

En acceptant de soutenir un parrainage de projet, vous aidez les communes à construire par leurs propres moyens leur avenir et celui de leurs enfants. Merci de tout cœur.

17-monatiges Mädchen in Bolivien, 2021