Protection des enfants au Brésil

Au Brésil, le droit à l’éducation n’est pas encore appliqué pour tous les enfants. Parmi les 4 à 17 ans, 2,8 millions ne sont pas scolarisés – parce que leurs familles sont trop pauvres et qu’ils doivent souvent contribuer très tôt au revenu de la famille.

Brazil 2014
© UNICEF/UNI166629/Fabres

La situation

Le Brésil a réussi il est vrai au cours de ces 15 dernières années à libérer 26 millions de personnes de la grande pauvreté. La crise politique et économique a toutefois creusé des failles importantes dans le domaine de la formation. L’école obligatoire est valable dès l’âge de 4 ans mais près de 3 millions d’enfants et de jeunes glissent aujourd’hui à travers les mailles du système. Près de 16 pour cent des 4 à 5 ans ne suivent pas d’école enfantine; dans la région de l’Amazonas, la proportion atteint même 30 pour cent. 1,6 millions des 15 à 17 ans sont à la maison plutôt qu’à l’école ou exercent une activité lucrative – avec deux conséquences graves: beaucoup de filles se marient trop tôt et deviennent souvent mères à l’adolescence; 36 pour cent des femmes sont mariées avant l’âge de 18 ans. D’autre part, le travail des enfants est très répandu au Brésil.

Rien n’est épargné, même aux plus petits. Le sondage tous ménages le plus récent datant de 2015 indique que 412 000 enfants âgés de 5 à 13 ans sont intégrés à un processus de travail. Ce qui est réjouissant, c’est que ces chiffres ont reculé de 25 pour cent en comparaison de 2014. Malgré tout, plus de 400 000 enfants continuent d’être employés dans des plantations, des fabriques, des travaux domestiques ou le commerce du sexe au lieu d’aller à l’école.

L’aide de l’UNICEF

Avec le concours du gouvernement, l’UNICEF a lancé l’initiative «Active Search». Le nouveau programme prend appui sur des études menées par l’UNICEF au Brésil depuis 2010 afin d’analyser la situation, d’établir les raisons pour lesquelles les enfants ne sont pas scolarisés et d’identifier les enfants concernés. En 2014, l’UNICEF a créé avec le concours de ses partenaires locaux un site Internet et une plateforme pour rassembler les données des enfants qui ne vont pas à l’école: sexe, âge, origines, situation socioéconomique de la famille et niveau de formation des parents.

Depuis plus de 20 ans, UNICEF Suisse finance au Brésil des programmes et la mise en œuvre de mesures concrètes pour assurer l’application et le respect des droits des enfants qui ont particulièrement besoin de protection. L’accent est mis sur l’accès à une instruction scolaire de bonne qualité pour les enfants – filles et garçons – de familles défavorisées.

Vous pouvez aider, vous aussi!

Aidez-nous vous aussi à offrir à ces enfants la perspective d’une vie loin de la rue. Merci de tout cœur.