l'enfance aux enfants

Amélioration de la qualité de l’enseignement au Bhoutan

Ces dernières années, le Bhoutan a fourni de gros efforts pour améliorer la qualité et l’enseignement et permettre à tous les enfants de s’instruire en allant à l’école. Mais les 8000 enfants moines (garçons et filles) qui mènent derrière les murs des monastères une vie très dure, préjudiciable à leur santé et mal adaptée à leurs besoins, n’ont guère profité de ces progrès.

unicef-bhutan-uni202391.jpg

Un enfant moine à l’école du monastère de Dechen Phodrang
La situation

Au Bhoutan, près de 8000 enfants fréquentent les écoles qui dépendent des monastères. Jusque vers 1960, les monastères étaient au Bhoutan, un pays de tradition bouddhiste, les seules institutions chargées de l’instruction scolaire. Depuis lors, une voie scolaire séculière s’est également développée; l’enseignement y est dispensé en anglais et fait intervenir des méthodes pédagogiques modernes. Les écoles des monastères se concentrent en revanche sur la religion et la spiritualité, ce qui n’offre guère de perspectives aux enfants de ce pays qui compte tout juste 800 000 habitants.

De plus en plus souvent, les écoles traditionnelles des monastères accueillent les enfants qui risquent de glisser à travers les mailles du tissu social: les orphelins, les enfants qui ont des handicaps physiques ou mentaux et les enfants issus de familles particulièrement pauvres trouvent protection derrière les murs des monastères. Mais cette protection n’est qu’apparente car la vie qui les attend est dure et rarement adaptée aux enfants. Les familles ne voient pas leurs enfants parfois pendant des mois, car le voyage est long et coûteux.

On exige de la part des filles et des garçons un dur labeur et une discipline très stricte. Les intimidations, les menaces et les châtiments corporels sont courants. Les conditions d’hygiène et de santé sont précaires: l’eau potable et les installations sanitaires les plus rudimentaires font généralement défaut. Souvent, les enfants n’ont même pas de couverture pour dormir – bien que de nombreux monastères se trouvent à haute altitude et que les températures soient glaciales. De nombreux élèves souffrent par exemple de diarrhée ou de maladies de la peau.

Alors que les monastères réservés aux hommes reçoivent des subventions de l’Etat, les monastères réservés aux femmes ne reçoivent rien. De ce fait, les conditions dans les 26 monastères réservés aux femmes sont souvent particulièrement difficiles pour les jeunes élèves vulnérables.

L’aide de l’UNICEF

UNICEF Suisse a commencé en 1999 à soutenir des programmes au Bhoutan dans le domaine de l’instruction scolaire. En collaboration avec le ministère de l’éducation, le Central Monastic Body et la Commission pour les affaires monastiques, l’UNICEF recueille une quantité d’expériences sur la manière dont les conditions peuvent être améliorées efficacement dans les écoles des monastères. Parmi les points centraux, il faut relever la protection de l’enfant, souvent négligée pour les nombreux enfants qui s’instruisent dans les monastères, ainsi que l’extension de la matière enseignée à des domaines qui devraient permettre aux enfants d’avoir une vie autonome après avoir quitté le monastère – en particulier l’enseignement de l’anglais.

Il est essentiel d’intégrer dans les plans d’études des disciplines laïques – également dans les monastères qui accueillent des filles. Plus l’instruction des filles qui quittent le monastère est bonne, plus les chances sont grandes que leurs enfants bénéficient à leur tour d’une bonne instruction scolaire. Ceci a des effets sur la société dans son ensemble. Les filles scolarisées dans les monastères réunissent de bonnes conditions préalables pour devenir plus tard enseignantes ou assistantes sociales et être ainsi des piliers importants de la société. Investir pour améliorer les conditions de vie et d’apprentissage des filles dans les monastères signifie donc investir en faveur de la société du Bhoutan dans son ensemble. Le gouvernement bhoutanais a pris conscience de ce potentiel mais pour l’heure, les ressources nécessaires et les mécanismes de coordination et de soutien font encore défaut.

 

» Formulaire pour soutenir un parrainage de projet (LSV, DD)

Vous pouvez aider vous aussi!

L’instruction scolaire et la formation sont la clé du progrès. En soutenant un parrainage de projet, vous contribuez à offrir des perspectives d’avenir également aux filles et aux garçons dans les écoles des monastères du Bhoutan. Nous vous en remercions très sincèrement.

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "Amélioration de la qualité de l’enseignement au Bhoutan"Devenez parrain
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF
Les donations régulières nous permettent d'utiliser efficacement votre argent.
Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: