l'enfance aux enfants

L’instruction des filles en Inde

En Inde, les enfants de la caste inférieure sont défavorisés dès la naissance. Ils sont exclus à plus d’un titre – par exemple de l’école primaire. Souvent, elles doivent aider au ménage ou dans les champs. Pour soulager leurs familles, elles sont fréquemment mariées très tôt.

170814-projektpatenschaft-indien-un063207.jpg

La situation

Le système de castes indien se compose de quatre castes principales. Les Dalits font partie de la caste la plus basse; on les appelle aussi souvent les «Intouchables» ou les «sans caste». Selon le recensement de la population le plus récent datant de 2011, 16,6 pour cent de la population indienne qui compte plus de 1,3 milliards d’habitants sont des Dalits. La plupart vivent dans une grande pauvreté. Aujourd’hui encore, ils sont exclus en grande partie de la vie sociale – spécialement dans les régions rurales. Ils vivent souvent dans des zones séparées des autres quartiers d’habitation. Il leur est interdit d’entrer dans un temple, d’utiliser les fontaines et les puits, d’aller à vélo et dans les maisons de thé, ils ne peuvent pas utiliser les mêmes verres que les autres clients.

Pour les enfants des castes inférieures, l’école est une véritable course d’obstacles. Ils doivent s’asseoir à l’écart, n’ont pas le droit d’utiliser les installations sanitaires et sont responsables du nettoyage des locaux scolaires. Beaucoup de garçons et de filles souffrent à tel point de leur stigmatisation qu’ils refusent de continuer d’aller à l’école.

Même si la loi interdit le travail des moins de 14 ans, beaucoup de parents emploient leurs enfants aux travaux ménagers ou sinon, ils travaillent dans l’agriculture ou la production. 35 pour cent des femmes de 20 à 24 ans se marient en Inde avant l’âge de 18 ans et un grand nombre d’entre elles ne tardent pas à être mères.

L’aide de l’UNICEF

Améliorer la position des filles, les encourager à vivre leur vie, à épanouir leurs potentialités, leur expliquer leurs droits, développer leur confiance en soi et investir dans leur instruction scolaire, autrement dit dans leur avenir: c’est là l’un des principaux piliers de l’action de l’UNICEF en Inde. Car les filles qui ont de l’assurance sont mieux armées pour s’opposer à un mariage précoce et décider de rester à l’école.

L’UNICEF apporte depuis des décennies son soutien au ministère indien de l’éducation pour élaborer les bases et les stratégies visant à améliorer les chances d’instruction des filles marginalisées. Il s’agit d’une part d’envoyer les filles à l’école et, d’autre part, de réintégrer dans le processus de formation des filles qui ont quitté prématurément l’école.

Concernant les mariages précoces, l’UNICEF se mobilise tout particulièrement dans l’Etat du Rajasthan. 60 pour cent des filles de moins de 18 ans sont déjà mariées.

 

» Formulaire pour soutenir un parrainage de projet

Vous pouvez aider, vous aussi!

En acceptant un parrainage de projet, vous soutenez le chemin parcouru par les filles en Inde pour accéder à l’autonomie. Merci de tout cœur.

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "L’instruction des filles en Inde"Devenez parrain
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF
Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: