Protection et instruction pour tous les enfants

Malgré la croissance économique rapide des Philippines, une famille sur quatre connaît la pauvreté. Des millions d’enfants font des travaux dangereux, atterrissent dans la rue ou se font recruter par des groupes armés. L’UNICEF se mobilise tout particulièrement pour que les enfants les plus défavorisés ne manquent pas leur entrée à l’école. Car cette dernière leur offre une protection et des perspectives d’avenir.

La situation

Aux Philippines, l’aisance et la pauvreté se frôlent. Alors qu’une mince couche sociale supérieure a énormément profité de la croissance économique rapide du pays, une famille sur quatre connaît la pauvreté, avant tout dans les régions rurales et les bidonvilles urbains. 13 pour cent des plus de 100 millions d’habitants que compte ce pays doivent se débrouiller avec moins de 1.90 dollars états-uniens par jour. Les catastrophes naturelles et les affrontements armés mettent fréquemment sens dessus dessous la vie de villages entiers.

Comme c’est le cas ailleurs aussi, c’est la pauvreté qui constitue aux Philippines le plus gros obstacle sur le chemin d’une formation scolaire pour tous. Pour les familles qui souffrent de la faim, sont sans toit et luttent en craignant pour leur survie, l’école n’est pas une priorité. Selon les estimations, 1,2 millions d’enfants de 6 à 15 ans ne sont pas du tout scolarisés. Plus de 3 millions de filles et de garçons travaillent et ils sont nombreux à se livrer à des activités néfastes pour leur santé et dangereuses: ils extraient de l’or dans des mines qui n’offrent aucune sécurité, manipulent du mercure sans protection, plongent dans des puits profonds subaquatiques en quête de minerai. D’autres se prostituent dans la rue ou se font recruter par des groupes armés.

L’aide de l’UNICEF

Afin de permettre une issue durable à l’engrenage de la pauvreté et de l’exploitation, l’UNICEF déploie aux Philippines des efforts particuliers pour qu’aucun enfant ne rate son entrée à l’école. L’organisation porte une attention particulière aux filles et aux garçons défavorisés vivant dans des régions isolées et des quartiers urbains informels. L’accent est mis tout particulièrement sur l’une des provinces les plus pauvres du pays, Zamboanga del Norte, sur l’île de Mindanao.

  • L’UNICEF met en place des structures préscolaires alternatives, par exemple des groupes de jeu, des activités préscolaires mobiles et des programmes de «rattrapage». Dans les régions peu peuplées, l’UNICEF aide à installer des petites écoles qui peuvent bénéficier des services fournis par les écoles centrales situées sur les îles principales.
  • L’UNICEF soutient le relevé et le contrôle des données, de manière à ce que la protection de l’enfant, les services de santé et l’encouragement précoce puissent être planifiés et mis en œuvre de manière appropriée. L’objectif doit être de ne laisser aucun enfant de côté.
  • L’UNICEF s’emploie aussi à sensibiliser les familles et les communautés à l’importance de l’instruction scolaire, constitue des conseils de parents et forme des enseignantes enfantines et des éducateurs.
Vous pouvez aider, vous aussi!

Grâce à votre don, l’UNICEF permet aux enfants de familles philippines pauvres d’aller à l’école: cette dernière leur offre à la fois une protection et des perspectives d’avenir. Nous vous remercions de tout cœur pour votre soutien.

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "Protection et instruction pour tous les enfants"
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF

Inscrivez-vous à notre newsletter: