Ukraine 2022

Enfants en fuite

Votre aide atteint ses objectifs!

  • Avec 100 francs, vous offrez des kits d’hygiène pour deux familles.
  • Avec 150 francs, vous faites don de kits de premiers secours pour cinq familles. 
  • Avec 200 francs, vous offrez une «École dans la valise» pour une classe de 48 enfants
Montant de votre don:

Enfants en fuite

Il n’y a encore jamais eu autant d’enfants déplacés qu’aujourd’hui. Les chiffres sont dramatiques: 89,3 millions de personnes fuient par voie de terre, de mer, à travers les déserts et les zones de guerre. Parmi eux, 40% sont des enfants, soit 36,5 millions. 

Les guerres, les catastrophes naturelles et la pauvreté obligent de plus en plus de personnes à quitter leur foyer. Un enfant sur six vit aujourd’hui dans une zone de conflit ou sinistrée. À cela vient s’ajouter un nombre croissant d’événements climatiques extrêmes et de catastrophes naturelles comme les sécheresses et les inondations. 22,8 millions de filles et de garçons sont des déplacés internes, c’est-à-dire sans domicile dans leur propre pays. Beaucoup ont été séparés de leurs parents pendant leur fuite.

Redevenir enfin un enfant et pouvoir jouer et apprendre dans un endroit sûr ne va pas de soi pour les enfants réfugiés. Ils passent souvent des années dans des camps de réfugiés ou doivent se déplacer d’un camp à l’autre. Notre objectif n’est pas seulement de fournir à ces enfants des biens de première nécessité – médicaments, nourriture ou eau – mais aussi de créer des espaces sûrs sur place pour qu’ils apprennent, jouent et rêvent.

Merci de nous aider à donner de l’espoir et un avenir à ces enfants.

Pourquoi tant d’enfants doivent-ils fuir?

Les causes des migrations et des déplacements forcés sont multiples.

  • Les guerres: un enfant sur six vit aujourd’hui dans une zone de conflit ou sinistrée. 13,7 millions d’enfants sont considérés comme réfugiés ou demandeurs d’asile et, à ce jour, 22,8 millions d’enfants ont été déplacés dans leur pays par des conflits violents. La Syrie, le Yémen, la région du Tigré, le Niger et le Myanmar ne sont que quelques exemples.

  • Les catastrophes naturelles: près d’un milliard d’enfants sont extrêmement menacés par les effets de la crise climatique. Ces enfants sont confrontés à de multiples chocs climatiques associés à des services de base insuffisants dans les domaines de l’eau, de l’évacuation des eaux usées et des soins de santé.

  • La pauvreté: malgré des progrès, 365 millions d’enfants vivent dans l’extrême pauvreté. Dans les familles extrêmement pauvres, par exemple, on manque souvent de temps et de force pour aller à l’école. Cela crée un cercle vicieux, car la pauvreté est un frein à l’éducation, mais l’éducation réduit la pauvreté. Ils quittent leur foyer avec l’espoir d’un avenir meilleur.
     

Afshan Khan, Polen 2022

«Face aux menaces auxquelles ces enfants sont exposés, ils ont absolument besoin de protection au cours de la fuite ou de la migration. Aucun enfant ne devrait risquer sa vie ou son avenir alors qu’il cherche à se mettre en sécurité.»

Afshan Khan, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Europe et l’Asie centrale et coordinatrice spéciale pour l’aide aux réfugiés et aux migrants en Europe.

Enfants déplacés: la situation actuelle

© UNICEF/UN0605554/Remp

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine le 24 février 2022, trois millions d’enfants ont eu besoin d’aide humanitaire dans leur pays. L’UNICEF se mobilise 24 heures sur 24 pour fournir une aide d’urgence et une protection indispensables aux trois millions de personnes déplacées internes et aux deux millions d’enfants réfugiés dans les pays voisins.

Dans ces pays, l’UNICEF soutient des centres «Blue Dot» où les enfants et les mères trouvent de l’aide dans des espaces adaptés aux enfants. 

En outre, une aide d’urgence est proposée sous forme de produits d’hygiène, d’eau potable, de soins médicaux et de soutien psychosocial à l’intérieur du pays et dans les pays frontaliers.

La guerre prive les enfants syriens de ce qu’ils ont de plus précieux: une enfance en paix! Au total, 6,5 millions d’enfants ont urgemment besoin d’aide sur place et dans les pays voisins.

Syrien 2020
Bayan, 13 ans, ne se souvient que de violences et de déplacements. Après l’enlèvement de son père, la mère de Bayan a décidé de fuir. La famille a fui trois fois en cinq ans. «Nous avons emballé tout ce que nous pouvions porter et nous sommes enfuis au milieu de la nuit», raconte la mère de Bayan.

Plus de 1,8 million d’enfants fuient le cruel conflit au Yémen. De nombreux enfants grandissent dans des ruines ou des camps de réfugiés – l’électricité, l’eau et la nourriture sont rares.

La faim est la compagne constante des filles et des garçons au Yémen.

Jemen 2019
Le petit Salim et plus de 2,2 millions d’autres enfants souffrent de malnutrition aiguë. La famille de Salim a dû fuir la violence. Son père ne pouvait donc plus gagner assez d’argent pour nourrir ses enfants.

Les attaques contre les enfants se multiplient au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Rien que dans ces régions, 3,9 millions de personnes sont déplacées. Dans le centre du Sahel, les enfants réfugiés font des expériences particulièrement dramatiques.

Niger 2020
Adia, neuf ans, raconte: «Un jour, des bandits sont venus dans mon village pour voler. Ils ont tué mon voisin sous mes yeux. Ils m’ont dit que si je pleurais, ils me tueraient aussi. Ce jour-là, nous avons décidé de fuir.»
Rohingya 2017
© UNICEF/UN0144601/Brown

La minorité musulmane des Rohingyas est victime au Myanmar de discrimination depuis des décennies. Selon les Nations unies, ils sont la «minorité la plus persécutée au monde».

5 millions d’enfants dépendent de l’aide humanitaire. 694 300 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays et vivent dans des camps de réfugiés de fortune au Bangladesh. Chaque jour, nous aidons les enfants avec des soins médicaux, de l’eau potable, des écoles d’urgence et des centres adaptés aux enfants.

Pour l’UNICEF, la protection des enfants déplacés est une priorité absolue. C’est pourquoi l’UNICEF a lancé un plan en six points appelé «Agenda for Action». Son objectif urgent est de protéger contre la violence, l’exploitation, la discrimination, la xénophobie et l’emprisonnement les enfants déplacés. La séparation des parents doit autant que possible être évitée. Simultanément, les enfants doivent continuer d’avoir droit à l’éducation et accès aux services de santé. Dans les situations d’urgence, l’UNICEF est l’une des premières organisations sur place et fournit des biens humanitaires importants, propose une prise en charge psychosociale et se mobilise pour que les enfants retrouvent le plus rapidement possible une vie normale. En plus des zones adaptées aux enfants, où les enfants jouent, les mères nourrissent leurs bébés et les familles séparées peuvent être réunies, l’UNICEF œuvre pour que tous les gouvernements trouvent des solutions durables et respectueuses des droits de l’enfant afin que les filles et les garçons puissent redevenir des enfants et avoir un avenir malgré les conditions difficiles.

Enfants en fuite

Votre aide atteint ses objectifs!

  • Avec 100 francs, vous offrez des kits d’hygiène pour deux familles.
  • Avec 150 francs, vous faites don de kits de premiers secours pour cinq familles. 
  • Avec 200 francs, vous offrez une «École dans la valise» pour une classe de 48 enfants
Montant de votre don: