Afghanistan 2018

Les questions les plus fréquentes

Avez-vous des questions à propos de l’UNICEF? Vous trouverez sur cette page des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Qui a fondé l’UNICEF?
L’UNICEF a été créée en 1946 par les Nations Unies afin d’apporter une aide d’urgence dans l’Europe de l’après-guerre.

Que signifie le nom UNICEF?
UNICEF est l’abréviation de «United Nations Children's Fund», en français «Fonds des Nations Unies pour l’enfance». L’organisation s’appelait initialement «United Nations International Children’s Emergency Fund». Les termes «International» et «Emergency» ont été abandonnés par la suite, mais l’acronyme est resté le même.

Quel est le but de l’UNICEF?
L’UNICEF a pour but de faire mettre en œuvre les droits de l’enfant pour chaque enfant. Tous les enfants devraient pouvoir grandir en bénéficiant d’une bonne santé et développer pleinement leur potentiel – indépendamment de la couleur de leur peau, de leur appartenance religieuse ou ethnique. Les références sont la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant et la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Que fait l’UNICEF?
L’UNICEF s’appuie sur 70 ans d’expérience dans le domaine de la coopération au développement et de l’aide d’urgence. Dans plus de 150 pays, l’organisation intervient activement pour améliorer les conditions de vie des enfants et assurer le respect de leurs droits. L’UNICEF met tout en œuvre pour que les enfants puissent survivre et avoir une enfance préservée. La réalisation de programmes dans le domaine de la santé, de l’alimentation, de l’instruction et de la formation, de l’eau et de l’hygiène ainsi que la protection des enfants contre les abus, l’exploitation et la violence font partie de ses tâches centrales.

Quelles sont les tâches du Comité pour l’UNICEF Suisse et Liechtenstein?
L’organisation internationale est représentée en Suisse et au Liechtenstein par le Comité pour l’UNICEF Suisse et Liechtenstein – UNICEF Suisse et Liechtenstein – créé en 1959. Le Comité pour l’UNICEF Suisse et Liechtenstein est l’un des 33 comités nationaux établis dans les pays industrialisés, chargés de soutenir le travail de l’UNICEF. Le comité a pour mission de récolter des dons en faveur des projets de l’UNICEF dans le monde, d’informer la population sur la situation des enfants et le travail de l’UNICEF et, par ailleurs, d’accompagner la mise en œuvre de la Convention des droits de l’enfant. Un accord conclu avec UNICEF International oblige le Comité à mettre à disposition dans un délai d’un an et demi les dons récoltés pour les projets et les programmes internationaux.

De quelle manière UNICEF Suisse et Liechtenstein est-il organisé?
UNICEF Suisse et Liechtenstein est une association. L’organe suprême est l’assemblée des délégués, composée de 26 membres. C’est elle qui définit les grandes lignes de l’activité et élit parmi ses membres le comité exécutif. C’est la direction générale dont le siège est à Zurich qui est responsable de conduite opérationnelle.

Les délégués du Comité pour l’UNICEF Suisse et Liechtenstein travaillent bénévolement et sans rémunération. Les dépenses effectives peuvent être remboursées. Le président du Comité pour l’UNICEF Suisse et Liechtenstein reçoit un modeste dédommagement pour son travail.

La Fondation du Comité suisse pour l’UNICEF
De nombreuses personnes laissent en héritage à l’UNICEF des donations et des legs. Souvent, ces gestes généreux s’accompagnent du vœu d’apporter une aide à long terme. C’est la raison pour laquelle UNICEF Suisse et Liechtenstein a créé la fondation du Comité suisse pour l’UNICEF. La fondation peut accepter des contributions offertes sous la forme de capital ou des donations qui sont versées durant une période relativement longue. Les recettes réalisées chaque année par la fondation permettent de planifier à long terme et d’assurer le financement des programmes de l’UNICEF.

D’où vient l’argent destiné au travail de l’UNICEF?
L’UNICEF assure son financement uniquement grâce aux contributions volontaires des gouvernements, des communes, des donateurs privés et des entreprises. Les deux tiers des fonds sont réunis grâce aux contributions des gouvernements. Les comités nationaux comme UNICEF Suisse et Liechtenstein génèrent environ un tiers des fonds nécessaires au travail de l’UNICEF sur le plan international. Ces fonds sont le résultat d’appels de dons, de campagnes et d’opérations visant à collecter des dons, des cotisations régulières des membres ainsi que de la vente des cartes de vœux et des articles-cadeaux de l’UNICEF.

En 2017, la Confédération a soutenu l’UNICEF à hauteur de 39 millions de francs. Les subsides de la Confédération sont versés directement à l’UNICEF (l’organisation internationale) et non pas à UNICEF Suisse et Liechtenstein. C’est la raison pour laquelle ils ne figurent pas dans les comptes annuels d’UNICEF Suisse et Liechtenstein.

Quels sont les programmes soutenus par UNICEF Suisse et Liechtenstein?
En 2017, UNICEF Suisse et Liechtenstein a soutenu des programmes dans 35 pays. UNICEF Suisse et Liechtenstein a axé son action sur la survie des tout-petits, l’abandon de l’excision et la qualité de l’instruction scolaire. Nous avons aussi soutenu des projets en faveur des enfants réfugiés dans plusieurs régions en crise. Le rapport annuel 2017 contient des informations plus détaillées sur les programmes qui bénéficient d’un soutien.

Comment les dons récoltés par UNICEF Suisse et Liechtenstein sont-ils utilisés?
UNICEF Suisse et Liechtenstein finance grâce aux dons récoltés des programmes dans différents pays, informe de l’évolution des projets, finance les appels de dons, couvre les frais d’infrastructure et de suivi des donateurs et donatrices. Ces fonds permettent en outre de financer le travail d’information et de sensibilisation en rapport avec les enfants et leurs droits.

En 2017, les recettes d’UNICEF Suisse et Liechtenstein provenant des dons s’élevaient à 35,1 millions de francs.

  • 68% ont été versés aux programmes de l’UNICEF dans le monde (= fonds transmis par UNICEF Suisse et Liechtenstein à l’UNICEF, l’organisation internationale)
  • 7% ont été utilisés pour des programmes en Suisse et au Liechtenstein ainsi que pour les relations publiques et l’information sur les droits de l’enfant
  • 18% ont été consacrés à la collecte de fonds (frais de matériel et d’impression, port et envoi, etc.)
  • Les frais administratifs représentaient 7%.

A combien s’élèvent les frais administratifs d’UNICEF Suisse et Liechtenstein?
Les frais administratifs se situent entre 5 et 10 pour cent. En 2017, ils atteignaient 7 pour cent. Ils englobent les coûts occasionnés par l’informatique, le matériel de bureau, les imprimés, le téléphone, le port, le travail de consultation en matière de gestion et de questions juridiques, les honoraires du service de révision des comptes, les assurances, la comptabilité, l’infrastructure, les technologies de l’information (IT), l’entretien et les réparations. Le dernier rapport annuel d’UNICEF Suisse et Liechtenstein fournit des informations détaillées concernant l’utilisation des fonds. Le fait qu’UNICEF Suisse et Liechtenstein est une organisation «légère» offre la garantie que la collecte de fonds et l’utilisation de ces derniers se déroulent de manière efficace.

Comment l’UNICEF peut-elle garantir que les fonds récoltés arrivent bien jusqu’au projet?
L’UNICEF est considérée comme l’une des agences spécialisées onusiennes les plus efficaces. Près de 75 pour cent des fonds récoltés sont versés aux projets. L’UNICEF peut garantir que l’argent récolté est utilisé conformément au vœu des donateurs et donatrices.

Les auditeurs de l’UNICEF contrôlent régulièrement les bureaux dans les pays; en outre, des auditeurs externes examinent eux aussi les bureaux. Ils relèvent les progrès accomplis et interviennent en cas de doute. Les fonds des projets sont administrés au siège principal de l’UNICEF à New York. Cette manière de procéder offre une protection maximale face aux risques de crises bancaires locales, aux pertes monétaires et à la corruption. Les fonds destinés aux projets sont versés tranche par tranche – et correspondent précisément au montant nécessaire. Avant de recevoir des fonds supplémentaires, le partenaire est tenu d’établir un dossier détaillé concernant l’utilisation du montant déjà reçu et les progrès réalisés. Chaque versement est documenté précisément dans le système de finances de l’UNICEF et fait l’objet d’une surveillance. Dans les bureaux des pays, les responsables des projets rendent compte aux comités nationaux de l’avancement des projets et établissent à intervalles réguliers des dossiers détaillés sur l’utilisation des fonds.

UNICEF Suisse et Liechtenstein est certifié selon la norme ISO. Qu’est-ce que cela signifie?
UNICEF Suisse et Liechtenstein a de hautes exigences en termes d’efficacité et de transparence au sein de son organisation. C’est pourquoi l’organisation s’est fait certifier par l’agence SQS selon la norme ISO 9001. Le certificat ISO s’applique à l’ensemble de l’organisation et reconnaît à UNICEF Suisse et Liechtenstein une grande exigence de qualité. Il atteste aussi que l’ensemble des opérations, à savoir la collecte de fonds pour les projets de l’UNICEF, la gestion des dons ou la vente sont conçues de manière efficace et transparente. Pour garantir la qualité de manière durable, UNICEF Suisse et Liechtenstein se fait auditer régulièrement par l’agence SQS.

UNICEF Suisse et Liechtenstein est-il détenteur du label de qualité Zewo?
Pour le moment, UNICEF Suisse et Liechtenstein n’a pas cherché à obtenir le label de qualité du Service suisse de certification pour les organisations d´utilité publique qui récoltent des dons (Zewo). Les comités pour l’UNICEF qui existent dans 33 pays sont intégrés aux structures des Nations Unies; en ce qui concerne leur activité et leur situation financière, ils sont tenus de rendre des comptes à l’UNICEF (l’organisation faîtière). Les comptes annuels d’UNICEF Suisse et Liechtenstein sont contrôlés de surcroît par une agence de révision indépendante (PricewaterhouseCoopers).

Comme UNICEF Suisse et Liechtenstein fait partie de la délégation suisse au conseil d’administration de l’UNICEF au niveau international, il lui est possible d’influencer l’utilisation des fonds. A intervalles réguliers, des rapports de projets remis à UNICEF Suisse et Liechtenstein fournissent par ailleurs des renseignements précis sur l’affectation des dons récoltés en Suisse et au Liechtenstein. En allant voir les projets, UNICEF Suisse et Liechtenstein s’informe en outre régulièrement sur place de l’avancement des travaux. Depuis 2007, UNICEF Suisse et Liechtenstein publie ses comptes en suivant les directives de présentation des comptes Swiss GAAP FER. C’est le standard exigé par la Zewo de la part de ses membres.

Comment puis-je soutenir l’UNICEF?
Il existe différentes possibilités de soutenir l’UNICEF: en faisant un don, en devenant membre, en prenant en charge un parrainage de projet, en devenant Parent du monde, en léguant des biens à l’UNICEF ou en désignant l’organisation comme légataire, en concluant un partenariat (dans le cas d’une entreprise), en participant à la Semaine des étoiles ou à CYCLING FOR CHILDREN, en achetant des cartes ou en prenant contact avec l’UNICEF dans l’idée d’aider les enfants. Vous pouvez faire un don par Internet sur le site Internet ou par le biais du compte postal 80-7211-9. Nous vous enverrons volontiers un bulletin de versement. Les cartes sont en vente dans les commerces spécialisés et les grands magasins. Il est également possible de faire des dons par SMS: mot-clé UNICEF et numéro 330 (Montants de 1 à 99 francs), p.ex. «UNICEF 50».

Puis-je décider de l’affectation de mon don?
Les donatrices et les donateurs de l’UNICEF peuvent décider pour quel projet ils souhaitent faire un don. Les dons affectés à des projets précis permettent à l’UNICEF de soutenir de manière ciblée les programmes réalisés dans certains pays. Les opérations de collecte de dons de 2017 ont permis à UNICEF Suisse et Liechtenstein de verser 14,9 millions de francs en faveur de projets précis dans des pays donnés ou en faveur de programmes régionaux.

Les dons non affectés à un projet précis sont utilisés par l’UNICEF pour le travail dans le cadre de programmes fondés sur des indicateurs reconnus. Ce sont notamment un taux de mortalité infantile élevé, un faible revenu par tête et une proportion importante d’enfants dans la population. L’UNICEF garantit ainsi une aide qui n’est pas fondée sur des préférences personnelles: c’est la situation des enfants qui sert de critère pour son travail et les fonds sont investis là où ils peuvent déployer un effet profitable à tous. Les dons qui ne sont pas affectés à un projet précis sont aussi utilisés pour l’aide d’urgence, quand il s’agit de décider et d’agir rapidement. L’UNICEF peut également, grâce à ces dons, soutenir des pays «sous-financés»: ce sont des pays qui n’ont pas particulièrement les faveurs des donateurs et donatrices, dans lesquels les enfants ont besoin d’aide. Durant l’exercice 2017, UNICEF Suisse et Liechtenstein a soutenu grâce à un montant de 9,2 millions de francs des programmes réalisés dans de tels pays. Vous trouverez des informations concernant les différents projets sur le site Internet; vous pouvez aussi nous contacter par téléphone.

Quelle est la part de mes dons versée au projet?
La part des dons versée directement au projet dépend des coûts occasionnés par la collecte de fonds et les mesures visant à générer des dons. Les dépenses administratives sont un point de repère important: en 2017, elles représentaient 7 pour cent. 75 pour cent des recettes provenant des dons sont consacrées aux programmes de l’UNICEF dans le monde ou sont utilisées pour notre travail en faveur des enfants en Suisse et au Liechtenstein. Des informations détaillées à ce sujet figurent dans le dernier rapport annuel d’UNICEF Suisse et Liechtenstein.

Est-ce que je reçois des informations concernant l’avancement du projet?
UNICEF Suisse et Liechtenstein informe régulièrement sur les activités réalisées dans le cadre de ses programmes, par exemple dans le rapport annuel ou dans les brochures concernant les parrainages de projets qui paraissent une fois par an.

Est-ce que je reçois une confirmation de don?
Pour les dons d’un montant de 20 francs et plus, vous recevez de notre part par la poste en janvier de l’année suivante une attestation de don que vous pouvez joindre à votre déclaration d’impôts. Les dons en faveur d’UNICEF Suisse et Liechtenstein peuvent être déduits des impôts dans tous les cantons. Vous recevez une lettre de remerciement pour les dons supérieurs à 100 francs. Nous ne sommes pas opposés à envoyer une lettre de remerciement pour les dons moins importants, mais nous nous efforçons de maintenir les frais administratifs aussi bas que possible.

Puis-je aussi m’engager à parrainer un enfant?
Comme beaucoup d’autres organisations, l’UNICEF ne propose pas de parrainages d’enfants mais cherche des parrains/des marraines prêts à soutenir un projet dans son ensemble. En optant pour un parrainage de projet, vous restez fidèle trois ans au projet choisi et permettez de planifier à long terme. Les parrainages de projets offrent la garantie que les perspectives de vie des enfants pourront être améliorées durablement, sans privilégier certains enfants par rapport à d’autres. Les parrainages de projets réunissent en outre les conditions pour aborder les problèmes dans toute leur complexité et permettent de mieux contrôler la concentration des moyens financiers.

L’UNICEF accepte-t-elle des dons en nature?
L’UNICEF n’accepte pas de dons en nature; l’organisation n’est pas dotée de l’infrastructure et de la logistique nécessaires pour les acheminer plus loin. Pour l’aide d’urgence, l’organisation utilise du matériel spécial adapté aux besoins, qui respecte différentes exigences quant à la sécurité. L’UNICEF effectue la plupart de ses transports de biens humanitaires à partir de ses entrepôts centraux de Copenhague et de Dubaï. L’UNICEF fournit par exemple des tentes, des draps, des comprimés pour purifier l’eau, des médicaments et des compléments nutritionnels spéciaux destinés aux enfants atteints de malnutrition. La centralisation permet de garantir que l’UNICEF pourra venir en aide dans des délais très courts, dans des conditions très difficiles et dans des régions sinistrées très vastes. L’UNICEF veille par ailleurs à ce que l’achat des biens humanitaires et du matériel puisse s’effectuer autant que possible dans les pays concernés par les projets.

L’UNICEF s’occupe-t-elle de l’adoption d’enfants étrangers?
L’adoption ne fait pas partie des tâches de l’UNICEF. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance s’emploie à réunir les familles et à assurer la prise en charge des enfants sur place par des membres de la famille élargie. Pour l’UNICEF, c’est l’aide aux enfants dans les pays concernés qui occupe le premier plan. S’il n’est pas possible de trouver de prise en charge adéquate ou de famille d’accueil pour les enfants dans leur pays, il convient alors d’envisager une adoption à l’étranger.

L’UNICEF respecte dans son travail les réglementations de la Convention de La Haye sur l’adoption internationale. L’UNICEF estime par ailleurs qu’un enfant ne peut être placé que par l’intermédiaire de services de l’Etat ou d’organisations reconnues par l’Etat. Les droits de l’enfant doivent être une considération primordiale. Vous trouverez auprès de l’Office fédéral de la justice ou de l’association «PACH Pflege- und Adoptivkinder Schweiz» des informations plus détaillées ainsi que des professionnels prêts à informer et à conseiller les couples désireux d’adopter.

Les ambassadeurs et les porte-parole de l’UNICEF sont-ils rémunérés?
Les ambassadeurs et les porte-parole de l’UNICEF se mettent au service des enfants défavorisés, attirent l’attention sur la situation des enfants dans le monde ou sont présents lors de certaines manifestations. Ils travaillent bénévolement pour l’UNICEF et ne reçoivent aucune rémunération. Les frais effectifs, par exemple les déplacements, sont remboursés. Les voyages sur le lieu des projets sont rares. Le cas échéant, ils sont financés en partie par les grands donateurs et les entreprises partenaires (par exemple des entreprises du domaine des médias), en partie aussi par l’UNICEF.

Puis-je travailler dans le cadre d’un projet de l’UNICEF?
Comme l’UNICEF emploie principalement du personnel originaire du pays concerné, les besoins en personnel qualifié international sont faibles. UNICEF Suisse et Liechtenstein ne propose pas de missions à l’étranger. Vous trouverez toutefois une liste de liens utiles en cliquant ici.

Les postes vacants chez UNICEF Suisse et Liechtenstein sont mis au concours et publiés également ici sur le site Internet.

Puis-je effectuer un stage pratique chez UNICEF Suisse et Liechtenstein?
UNICEF Suisse et Liechtenstein propose des places de stage si le domaine professionnel des candidates/candidats correspond aux besoins de l’organisation. Les questions concernant les places de stage doivent être adressées au service du personnel.

Puis-je m’engager bénévolement pour l’UNICEF?
UNICEF Suisse et Liechtenstein n’entretient pas de réseau de bénévole ni de groupes régionaux comme le font d’autres organisations. Certaines manifestations destinées à récolter des dons sont néanmoins toujours soutenues par des bénévoles; c’est le cas par exemple de la Semaine des étoiles, CYCLING FOR CHILDREN ou de certaines opérations réalisées dans le cadre des campagnes.

Les personnes désireuses d’organiser elles-mêmes une collecte de dons reçoivent, de la part d’UNICEF Suisse et Liechtenstein, un répertoire d’idées de collecte, du matériel d’information et des tirelires. Ce matériel peut être commandé à l’adresse info(at)unicef.ch ou par téléphone au numéro 044 317 22 66.

Contact

Comité pour l’UNICEF Suisse et Liechtenstein
Pfingstweidstrasse 10
CH-8005 Zurich
Téléphone +41 (0)44 317 22 66
Fax +41 (0)44 317 22 77
info(at)unicef.ch

Compte postal pour les dons: 80-7211-9