Rohingya

Le coronavirus met les enfants réfugiés rohingyas en danger

Montant de donation:

Le coronavirus met les enfants réfugiés rohingyas en danger

Les enfants rohingyas vivent au Bangladesh dans le plus grand camp de réfugiés au monde et les conditions sont en partie précaires. Et une nouvelle tragédie les menace: les premiers cas de Covid-19 viennent d’être confirmés dans le camp.

Depuis août 2017, des milliers de Rohingyas apatrides vivent au Bangladesh dans des camps provisoires, dans l’arrière-pays de la ville côtière de Cox’s Bazar. Ayant fui leurs villages, en Birmanie, en raison de la violence, de l’oppression et des tensions politiques, ils vivent depuis lors dans le plus grand camp de réfugiés au monde. Les habitations provisoires sont serrées les unes contre les autres. Les conditions d’hygiène sont en partie catastrophiques et actuellement, les soins médicaux sont tout à fait insuffisants. 

Dans ces circonstances, la propagation du coronavirus pourrait avoir des conséquences dévastatrices. Le virus a été confirmé par des tests chez plusieurs réfugiés rohingyas. S’ils étaient contaminés, beaucoup de Rohingyas seraient livrés sans protection au virus et à ses effets. Nous devons tout mettre en œuvre maintenant pour protéger les enfants et leurs familles contre le coronavirus!

Rohingya 2017
© UNICEF/UN0144601/Brown

A l’UNICEF, nous aidons les enfants et les familles depuis le début de la pandémie du coronavirus dans le cadre d’une opération d’urgence d’ampleur mondiale. Au Bangladesh aussi, nos collaborateurs et collaboratrices se sont préparés à l’apparition du Covid-19 dans les camps des Rohingyas. Comme les premiers cas ont été signalés, nous intensifions nos mesures le plus vite possible.

© UNICEF/UNI315489/Himu

Ce que nous faisons pour aider:

  • Nous avons aménagé dans les camps des dispositifs pour l’approvisionnement en eau ainsi que des installations sanitaires. Désormais, il existe plusieurs milliers de postes destinés au lavage des mains, équipés de savon et d’eau propre. 
  • Avec le concours de nos partenaires, nous installons un centre de traitement pour les personnes atteintes du Covid-19. 210 lits sont prévus pour les patients nécessitant des soins intensifs.
  • Nous équipons les auxiliaires de santé de tenues de protection, en particulier de masques, de gants à usage unique et de surblouses.
  • Face à la pandémie de coronavirus, nous avons encore intensifié, dans les camps, nos informations en matière d’hygiène: les aides de l’UNICEF entraînent les enfants à se laver correctement les mains – et ils leur expliquent ce qu’ils doivent aussi savoir en matière d’hygiène. 
  • Nous veillons à ce que les soins médicaux de base soient maintenus pour les enfants et les mères et à ce que les enfants atteints de malnutrition puissent poursuivre leur traitement.
  • Les centres d’étude sont fermés provisoirement comme mesure de prudence contre la propagation du coronavirus. Nous aidons les filles et les garçons à continuer d’apprendre chez eux  – par exemple en leur procurant des livres pour travailler et du matériel d’étude.  

Les enfants rohingyas réfugiés au Bangladesh ont déjà vécu, au cours de leur courte existence, davantage de violence et de privations que tout ce que l’on peut imaginer. Avec votre soutien, nous pouvons les protéger contre une nouvelle catastrophe. Nous vous en remercions de tout cœur.