Tajikistan 2012

De l’eau propre pour les maternités du Tadjikistan

De l’eau propre pour les maternités du Tadjikistan

Au Tadjikistan, les bébés sont beaucoup trop nombreux à mourir quelques jours ou quelques semaines après la naissance. Cette situation est la conséquence notamment de l’eau insalubre et du manque d’hygiène dans les maternités.

La situation

La République du Tadjikistan qui faisait partie de l’ex-URSS est située dans le haut massif d’Asie centrale. C’est l’un des pays les plus pauvres du monde. La situation économique désastreuse se reflète aussi dans la mortalité infantile élevée. Ce qui est frappant, c’est que le taux de mortalité est en recul continu chez les moins de cinq alors qu’il stagne depuis des années chez les nouveau-nés. Près de la moitié des enfants qui meurent avant l’âge de cinq ans ont moins d’un mois.

Une étude réalisée en 2013 avec le soutien de l’UNICEF a montré que cet état de choses avait plusieurs causes. Les auteurs de l’étude voyaient un potentiel d’amélioration entre autres dans les soins médicaux avant et après l’accouchement ou sur le plan de la coordination entre les services de santé et les services de consultation. Le fait que les bébés soient aussi nombreux à décéder avant de quitter la maternité s’explique encore par une autre raison: dans les services d’obstétrique, l’eau propre, les installations sanitaires et les consignes d’hygiène indispensables font souvent défaut. De ce fait, des maladies potentiellement dangereuses pour les nouveau-nés se propagent facilement.

Les manques concernent d’abord l’infrastructure. L’approvisionnement en eau est souvent en mauvais état, et tandis que les services sont équipés en général de toilettes munies d’une chasse d’eau, les personnes en visite doivent utiliser de simples latrines. En outre, de nombreuses infirmières ne connaissent guère la relation entre le manque d’hygiène et la transmission des maladies. Le savon n’est utilisé que sporadiquement pour le lavage des mains et la plupart des médecins considèrent que l’eau est propre lorsqu’ils ne distinguent pas de souillure à l’œil nu.

L’aide de l’UNICEF

Pour obtenir des progrès rapides, l’UNICEF se focalise dans un premier temps sur vingt maternités du Tadjikistan. Ces dernières représentent près du tiers des établissements qui doivent être améliorés de toute urgence. Avec ses partenaires, l’UNICEF planifie les mesures suivantes:

  • Nouvelles conduites d’eau, des installations pour le lavage des mains et des systèmes d’évacuation des eaux usées
  • Des toilettes modernes, séparées pour chaque sexe, adaptées également à des personnes en situation de handicap
  • Du matériel de nettoyage: savon, désinfectant, chlore et ustensiles de nettoyage
  • Un système pour éliminer les déchets médicaux de manière correcte
  • Du matériel de formation et des cours d’hygiène pour le personnel de santé

A plus long terme, l’UNICEF entend aider le gouvernement du Tadjikistan à fournir lui-même les moyens nécessaires pour mettre en œuvre les mesures requises dans toutes les maternités.


En faisant un don, vous aidez tous les nouveau-nés du Tadjikistan à pouvoir prendre un bon départ. Merci de tout cœur!

CHF