Protéger les enfants contre l’extrême pauvreté

Malgré des progrès notoires dans la réduction de la pauvreté ces dernières années, plus de 700 millions de personnes vivent toujours dans un extrême dénuement. Les enfants en sont les premières victimes. Lutter contre la pauvreté des enfants fait donc partie des enjeux centraux de l’UNICEF.

Kaputte Schuhe, Afghanistan 2020

On estime à 356 millions le nombre d’enfants en situation de pauvreté extrême. Les enfants qui grandissent dans de telles conditions souffrent souvent de malnutrition, n’ont pas suffisamment accès aux installations sanitaires, aux logements, aux soins médicaux et à l’éducation dont ils ont besoin pour survivre et prospérer. Dans le monde, ce sont environ 1 milliard d’enfants qui sont touchés par une pauvreté multidimensionnelle qui signifie qu’ils sont privés d’éléments aussi vitaux que la nourriture et l’eau potable. Les conséquences de la pandémie de Covid-19 ont plongé environ 150 millions d’enfants supplémentaires dans une pauvreté multidimensionnelle.

Protéger les enfants contre l’extrême pauvreté

Montant de votre don:

L’engrenage de la pauvreté

Les causes de la pauvreté sont souvent aussi ses conséquences. Dans les familles affectées par l’extrême pauvreté, le temps et la force nécessaire manquent souvent pour l’école et la formation, si bien que le cercle vicieux se perpétue. Car la pauvreté empêche la formation, mais la formation empêche la pauvreté. De surcroît, beaucoup d’enfants ne sont pas inscrits au registre des naissances. Ces enfants sont «invisibles» pour les gouvernements et les autorités. Ils ont un accès limité aux prestations du domaine de la santé et de la formation; de surcroît, ils sont plus exposés au risque d’exploitation, d’abus et de violence. La pauvreté et l’absence d’enregistrement sont de ce fait les causes premières de la traite d’enfants et du travail des enfants.

Burundi 2021

La lutte contre la pauvreté des enfants est au cœur des préoccupations de l’UNICEF. C’est pourquoi l’organisation fait tout son possible pour améliorer l’approvisionnement de base des enfants en matière de santé, d’alimentation, d’eau potable et d’instruction/de formation. Car les enfants qui naissent pauvres le restent généralement toute leur vie s’ils ne bénéficient d’aucun soutien. L’instruction scolaire – en particulier celle des filles – est le meilleur moyen de sortir de la pauvreté. L’expérience montre que les pays peuvent considérablement consolider leur économie s’ils mettent l’accent sur l’égalité des filles et des garçons au niveau de l’instruction scolaire et de la formation.

L’UNICEF vient en aide en réalisant des projets ciblés:

  • Formation scolaire – également pour les filles
  • Aménagement de centres de santé de base et de maisons de naissance afin de réduire à long terme la mortalité infantile
  • Mesures visant à encourager l’enregistrement des naissances
  • Développement des bases légales afin de prévenir la traite d’enfants et le travail des enfants