l'enfance aux enfants

L’enregistrement des naissances

A l’échelle de la planète, plus d’un quart de tous les enfants de moins de cinq ans ne sont pas inscrits dans un registre des naissances. Les conséquences sont nombreuses: sans nationalité, sans nom et sans date de naissance, ils n’ont pas accès aux prestations de l’Etat, qu’il s’agisse de la santé ou de l’instruction scolaire. Du point de vue juridique, ils n’existent pas et sont ainsi exposés sans protection à l’exploitation, aux abus et à la violence.

unicef_im_geburtenregistrierung_tm2015.jpg

Ein neugeborenes Kind in Decken eingewickelt aus dem Sudan.
La situation

Bien que chaque enfant ait droit à un nom, à une nationalité et à son inscription dans un registre des naissances, plus d’un quart de tous les enfants n’ont pas d’acte de naissance. Les différences entre les régions sont importantes: malgré les progrès accomplis, seuls 40 pour cent de tous les moins de cinq ans sont enregistrés en Afrique subsaharienne tandis que dans d’autres pays, la proportion est même inférieure à 10 pour cent.

Les enfants sans acte de naissance sont inexistants du point de vue juridique et ils sont exposés à un risque plus élevé d’exploitation, d’abus et de violence. Les enfants non enregistrés n’ont par ailleurs pas accès – ou très difficilement accès – à l’instruction et aux soins médicaux. Mais la loi place encore par la suite d’autres obstacles sur leur chemin: les adultes qui n’ont pas d’acte de naissance ne peuvent pas obtenir de passeport, ils n’ont pas de droits civiques, n’ont pas le droit de vote, ne peuvent pas ouvrir de compte bancaire, ne peuvent pas accéder à la propriété ou faire valoir leurs droits en tant qu’héritiers et ils ne peuvent pas non plus voyager.

L’aide de l’UNICEF

C’est l’acte de naissance qui permet à une personne de devenir un citoyen ou une citoyenne à part entière. Ce document offre une protection et confère des droits. L’UNICEF soutient dans le monde entier l’introduction de systèmes d’enregistrement appropriés, par exemple au moyen du «Rapid SMS». Les auxiliaires de santé locaux peuvent ainsi enregistrer rapidement et facilement les nouveau-nés par SMS.

L’UNICEF soutient en particulier:

  • une législation appropriée et le travail de conviction nécessaire (lobbying) pour que les Etats prévoient des budgets adéquats;
  • la formation du personnel, la constitution d’équipes itinérantes et leur insertion dans le système de santé;
  • la sauvegarde des données recueillies;
  • des campagnes pour sensibiliser la population;
  • l’enregistrement dans le cadre des campagnes de vaccination;
  • l’enregistrement des enfants et des jeunes sans certificat de naissance;
  • la remise en fonction des structures de l’administration pendant et après les conflits armés.

 

» Brochure «Un billet d’entrée pour la vie» (2015)
» Rapport «Every Child’s Birth Right» (2013)

Vous pouvez aider vous aussi!

En faisant un don à l’UNICEF, vous offrez aux enfants un billet d’entrée pour la vie! Merci de tout cœur.

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "L’enregistrement des naissances"
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF
Les donations régulières nous permettent d'utiliser efficacement votre argent.
Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: