l'enfance aux enfants

Protéger les nouveau-nés contre le tétanos

Le tétanos néonatal est l’une des causes de décès principales chez les nouveau-nés. Chaque année, il arrache à la vie 30 000 nouveau-nés et de nombreuses mères. Comme les vaccins constituent une protection sûre contre cette infection dont l’issue est généralement fatale, l’UNICEF, l’OMS et le FNUAP se sont fixé pour objectif d’éliminer le tétanos.

unicef_im_tetanus_sps.jpg

Bébé de quatre mois dans un hôpital en Sierra Leone.
La situation

Le tétanos touche surtout les plus pauvres et les plus démunis au monde. Cette maladie infectieuse est provoquée par une bactérie qui libère, lorsqu’elle pénètre sous la peau, une toxine qui s’attaque au système nerveux. Les accouchements représentent un risque particulièrement élevé: les nouveau-nés et les mères peuvent être infectés par le tétanos quand l’accouchement a lieu dans des conditions d’hygiène insuffisantes. Sans traitement approprié, la maladie a presque toujours une issue mortelle et même à l’hôpital, jusqu’à 60 pour cent des bébés infectés décèdent. En 2015, selon les chiffres officiels, le tétanos néonatal a arraché à la vie 34 000 nouveau-nés. Mais le nombre réel est sans doute encore plus élevé: beaucoup de bébés naissent à la maison et alors, ni leur naissance ni leur décès ne sont enregistrés.

La mort atroce que cause le tétanos pourrait être évitée: le vaccin antitétanique TT (tétanos toxoïde) est peu coûteux et assure une bonne protection. Les bébés dont la mère est vaccinée sont également protégés contre le tétanos durant les premiers mois de vie. Il est urgent de fournir des vaccins aux femmes les plus menacées, les plus difficiles à atteindre et les moins bien informées.

L’aide de l’UNICEF

C’est en 1999 que l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé OMS et le Fonds des Nations Unies pour la population FNUAP ont lancé la campagne pour l’élimination du tétanos néonatal dans le monde. Cette maladie infectieuse représentait alors un risque mortel pour la santé dans 57 pays. Aujourd’hui, le tétanos n’est plus présent que dans 18 pays, principalement en Afrique et en Asie du Sud-Est.

L’UNICEF soutient la lutte contre le tétanos néonatal au moyen des mesures suivantes:

  • Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance fournit dans le monde entier des vaccins et du matériel d’injection.
  • L’organisation met en place les chaînes du froid, assure le transport correct des vaccins et prépare les auxiliaires de santé à leurs tâches, en particulier à des conditions d’hygiène correctes durant l’accouchement.
  • En collaboration avec les autorités locales, l’UNICEF organise des journées de vaccination nationales à l’occasion desquelles des millions d’enfants sont vaccinés.
  • Dans le cadre de campagnes, l’UNICEF informe les populations sur le tétanos et ses conséquences, sur l’importance du vaccin et sur le lien entre l’hygiène et la santé en général.
  • Avec le concours des gouvernements des pays concernés, l’UNICEF met sur pied des plans d’action pour l’élimination du tétanos et surveille leur mise en œuvre.
Vous pouvez aider vous aussi!

Votre soutien nous aide à fournir des vaccins aux femmes et aux bébés et à faire un pas de plus vers l’élimination du tétanos néonatal dans le monde. Nous vous remercions de tout cœur de votre soutien.

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "Protéger les nouveau-nés contre le tétanos"
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF
Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: