l'enfance aux enfants

Nouveau rapport de l’UNICEF: les enfants dans un monde numérique

Rapport de l’UNICEF «La situation des enfants dans le monde 2017»

Zurich/New York/Genève, le 11.12.2017 – L’UNICEF vient de publier aujourd’hui le rapport  «La situation des enfants dans le monde». Ce nouveau rapport s’intéresse à la fracture numérique au niveau des possibilités d’accès à l’information en ligne et examine de près les questions posées aujourd’hui quant aux effets d’Internet et des réseau sociaux sur la sécurité et le bien-être des enfants. L’UNICEF demande de protéger les enfants contre les dangers existants. L’accès à un prix abordable à des offres en ligne de qualité doit être facilité et encouragé, de manière à ce que les enfants – même les plus défavorisés – puissent bénéficier du progrès et du potentiel de l’âge numérique.

Malgré la forte présence des enfants en ligne – à l’échelle de la planète, un utilisateur d’Internet sur trois est un enfant ou un jeune de moins de 18 ans – on en fait trop peu pour les protéger contre les dangers du monde numérique et améliorer leur accès à des contenus en ligne sûrs et de bonne qualité.  

Les effets de la technologie numérique sur les enfants: chances et dangers
Dans le rapport «La situation des enfants dans le monde 2017: les enfants dans un monde numérique», l’UNICEF examine pour la première fois à large échelle la manière dont la technologie numérique se répercute sur les enfants et leurs chances de vie, en cherchant à identifier à la fois les chances et les dangers. Ce rapport montre que ni les gouvernements ni le secteur privé ne suivent le rythme du changement, qu’ils ont exposé les enfants à de nouveaux risques et dangers et laissé à l’écart de l’évolution technologique des millions d’enfants parmi les plus désavantagés.

«La technologie numérique ainsi que les avantages et les désavantages qu’elle comporte sont une réalité irréversible de notre temps», note le directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake. «Dans ce monde numérique, nous devons relever un double défi: minimiser d’une part les dangers pour les enfants et, d’autre part, maximiser le bénéfice d’Internet pour chaque enfant.»

Ce rapport examine le bénéfice que la technologie numérique peut offrir aux enfants les plus fortement désavantagés – y compris à ceux qui grandissent dans la pauvreté ou sont touchés par des catastrophes humanitaires. Les technologies numériques offrent aux enfants la chance d’apprendre et de se former, elles leur permettent d’améliorer l’accès à l’information. Ces technologies peuvent en outre améliorer pour les jeunes les chances de trouver un emploi, par le fait qu’elles rendent accessibles des nouvelles possibilités de se former et se perfectionner et qu’elles aident à chercher un travail; elles permettent aussi de générer de nouveaux types de travail. Elles offrent  une plateforme leur permettant de nouer des contacts et de faire connaître et d’échanger leurs points de vue. Mais ce rapport montre aussi que des millions d’enfants ne peuvent pas bénéficier de ce progrès et qu’il existe une fracture numérique. Un tiers de jeunes dans le monde – c’est-à-dire 346 millions de personnes – ne sont pas connectés. Ceci renforce les inégalités existantes et réduit la capacité de ces enfants à trouver leur place dans une économie de plus en plus numérique et à avoir un rôle actif. Ils grandissent aujourd’hui dans un monde propulsé par la technique et l’information. S’ils ne peuvent pas y prendre part, ils sont privés de nombreuses possibilités d’apprendre et de s’informer.

Ce rapport examine aussi de quelle manière Internet accroît l’exposition des enfants aux risques et aux dangers, par exemple une utilisation abusive de leurs informations personnelles, l’accès à des contenus néfastes et le cyberharcèlement. En raison de l’omniprésence d’appareils mobiles, l’accès à Internet est devenu moins surveillé et potentiellement plus dangereux pour de nombreux enfants. De surcroît, les réseaux numériques comme le réseau Internet invisible (Darknet) et les monnaies virtuelles favorisent les pires formes d’exploitation et d’abus, par exemple la traite d’enfants et font émerger de nouvelles formes d’abus comme la diffusion commerciale d’images d’abus ou le live-streaming d’abus sexuels commis sur des enfants.

Ce rapport livre des chiffres et des analyses concernant l’utilisation actuelle d’Internet par la génération montante et les effets de la technologie numérique sur le bien-être des enfants; il s’intéresse aussi au débat de plus en plus présent sur «l’addiction» à Internet et aux effets possibles du temps passé devant un écran sur le développement du cerveau de l’enfant.

Autres faits tirés du rapport

  • Les jeunes constituent la tranche d’âge la plus connectée. A l’échelle mondiale, 71 pour cent des 15 à 24 ans sont connectés – face à 48 pour cent pour l’ensemble de la population
  • Les jeunes Africains sont les moins connectés: 3 jeunes sur 5 (60 pour cent) n’utilisent pas Internet – alors que la proportion est de 1 sur 25 en Europe (quatre pour cent).
  • Le fossé numérique reflète les inégalités économiques: les enfants de familles aisées peuvent mieux utiliser les chances d’Internet – alors que les enfants défavorisés n’y ont souvent pas accès. Pour le monde numérique, il existe aussi un fossé entre les sexes: à l’échelle du globe, le pourcentage des hommes connectés dépasse de douze pour cent celui des femmes.
  • Près de 56 pour cent des sites Internet sont en anglais et beaucoup d’enfants ne trouvent pas de contenus qu’ils comprennent ou en lien avec leur culture. Beaucoup n’ont pas les connaissances et les appareils techniques nécessaires pour pouvoir utiliser valablement Internet.
  • En 2016, 92% des plus de 57'000 sites Internet à contenu pédopornographique identifiés par l’ Internet Watch Foundation étaient hébergés dans cinq pays: la France, le Canada, les Pays-Bas, la Russie et les Etats-Unis.

Mesures permettant de donner accès à tous les enfants au potentiel de l’âge numérique

Afin d’offrir à tous les enfants les mêmes conditions numériques et de rendre le monde numérique plus sûr, l’UNICEF demande aux gouvernements, au secteur de la technologie et des télécommunications de faire de la protection de l’enfant sur le net et de l’élargissement de l’accès à Internet une priorité. Seule une action commune – des gouvernements, du secteur privé, des organisations de défense des enfants, des hautes écoles, des familles et des enfants – permettra de rendre l’espace numérique plus accessible et plus sûr pour les enfants, conclut le rapport. Ce rapport énonce six recommandations afin d’encourager des stratégies politiques plus efficaces en faveur des enfants et de mettre en place des pratiques commerciales plus responsables.

  • Offrir à tous les enfants, à un prix abordable, un accès à des offres en ligne de qualité
  • Protéger les enfants contre les dangers d’Internet, en particulier les abus, l’exploitation, la traite d’enfants, le cyberharcèlement et l’exposition à des contenus inappropriés.
  • Protéger également en ligne la sphère privée et l’identité des enfants.
  • Les compétences numériques des enfants doivent être entraînées comme la lecture, l’écriture et le calcul pour que les enfants puissent se connecter en sécurité, en étant informés et vigilants.
  • Le secteur privé devrait faire usage de son influence et de son pouvoir afin de promouvoir des standards éthiques et des pratiques commerciales aptes à protéger les enfants en ligne et à préserver leurs intérêts.
  • Les enfants et leurs intérêts doivent être placés au centre des efforts et des stratégies politiques en matière de développement du monde numérique.

«Internet a été conçu pour les adultes mais les enfants et les jeunes sont de plus en plus nombreux à l’utiliser – et la technologie numérique se répercute de plus en plus sur leur vie et leur avenir. Les solutions et les produits numériques ainsi que les efforts politiques dans le domaine du monde numérique devraient donc toujours tenir compte des besoins, des points de vue et des avis des enfants.» souligne Anthony Lake.

» Report «State of the World’s Children» (en ainglais)
» Résumé (en français)

Contact pour les médias:
Charlotte Schweizer
Attachée de presse
UNICEF Suisse
Tél. 044 317 22 41
E-Mail: media@unicef.ch

A propos de l’UNICEF
L’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, s’appuie sur plus de 70 ans d’expérience dans le domaine de la coopération au développement et de l’aide d’urgence. L’UNICEF se mobilise dans le monde entier pour la survie et le bien-être des enfants. La réalisation de programmes dans le domaine de la santé, de l’alimentation, de l’instruction, de l’eau et de l’hygiène ainsi que la protection des enfants contre les abus, l’exploitation, la violence et le sida font partie de ses tâches centrales. L’UNICEF assure son financement uniquement grâce à des contributions volontaires: l’organisation est représentée en Suisse par le Comité suisse pour l’UNICEF. UNICEF Suisse s’investit depuis plus de 50 ans pour les enfants – en Suisse et dans le monde.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir pour la suite de votre visite!

Mais restez en contact avec nous et inscrivez-vous à notre lettre d’information (Newsletter). Ensemble, nous pouvons faire changer les choses!
Votre adresse
Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: