Reconstruction après le séisme au Népal

Deux violents tremblements de terre ont secoué le Népal au printemps 2015. Ils ont causé d’importants dégâts sur les infrastructures, coûté la vie à 9000 personnes et privé de toit 600 000 familles. Suite à l’aide d’urgence vitale, l’UNICEF soutient désormais la reconstruction dans ce pays pauvre.

Le Népal est l’un des pays les plus pauvres du monde. Les séismes du 25 avril et du 12 mai 2015 ont détruit de grandes parties de l’infrastructure déjà faible du pays et ont coûté la vie à près de 9000 personnes. Des milliers de personnes ont été blessées et beaucoup d’autres ont perdu leurs moyens de subsistance. De nombreux établissements de santé, maisons et écoles ont été détruits par les tremblements de terre. 

Le besoin immédiat des enfants du Népal a été immense suite aux séismes. Dans les zones les plus touchées, 70% des maisons de naissance ont été endommagées ou détruites, privant ainsi les femmes et les nouveau-nés d’un lieu sûr. Près d’un million d’enfants ne pouvaient plus aller à l’école.

Zerstörung in Nepal nach Erdbeben
Lors des tremblements de terre au Népal, ce garçon de seulement 11 ans a perdu son foyer et deux de ses proches. L’UNICEF a apporté un soutien psychosocial à 180 570 enfants et à leurs tuteurs ou tutrices pour les aider à surmonter la catastrophe.
Nepal nach Erdbeben
Akriti souffrait de malnutrition sévère, son visage était émacié et son corps extrêmement maigre, jusqu’à ce qu’elle soit soignée avec le soutien de l’UNICEF. Au bout de quelques semaines de soins, elle a repris 10% de sa masse corporelle et était bientôt suffisamment en forme pour retourner à l’école.

L’UNICEF a réagi dès le premier jour. Le succès de l’appel d’urgence international de l’UNICEF a été sans précédent et, depuis, nous œuvrons chaque jour pour garder les enfants en sécurité et en bonne santé et aider les familles à reconstruire leur vie. L’UNICEF a pu assurer une prise en charge sanitaire durable, renvoyer les enfants à l’école et leur offrir le soutien psychosocial dont ils/elles avaient besoin suite à cette terrible catastrophe naturelle.

  • En collaboration avec le gouvernement népalais et des partenaires sur place, l’UNICEF a par exemple fourni des tentes, des médicaments, des articles d’hygiène, des fournitures scolaires et des jeux.
  • De l’eau potable propre a été fournie à 1,3 million de personnes, à l’aide de réservoirs d’eau, de distribution d’eau et de comprimés de purification de l’eau. La propagation du choléra a également pu être endiguée grâce à une campagne en faveur de l’eau propre et de l’hygiène.
  • En collaboration avec les autorités de protection de l’enfance, l’UNICEF a pu identifier près de 40 000 enfants non accompagné·e·s, séparé·e·s et menacé·e·s, contribuant ainsi à empêcher la séparation des familles et l’exploitation.
  • Des centres d’urgence ont été mis en place pour les femmes enceintes et les jeunes mères, dans lesquels elles ont pu mettre au monde leur enfant ou s’en occuper sous surveillance médicale.
  • L’UNICEF a mis en place près de 1800 salles de classe d’urgence afin que les enfants puissent retourner à l’école. 
  • L’UNICEF a soutenu une campagne nationale d’immunisation contre la poliomyélite, qui a atteint 3,6 millions d’enfants de moins de 5 ans.
  • Les personnes les plus vulnérables ont en outre reçu une aide d’urgence sous forme de petit paiement en espèces afin de se procurer elles-mêmes sur place les biens de première nécessité.

Il reste encore beaucoup à faire pour les enfants au Népal. Comme 80% des centres de santé et une grande partie de l’infrastructure d’alimentation en eau et d’évacuation de l’eau usée du pays ont été détruits par les séismes, la reconstruction prendra des années.
L’UNICEF sera là pour les enfants au Népal (et partout dans le monde où le besoin s’en fait sentir) tant qu’ils/elles auront besoin de nous. Vous trouverez ici des informations supplémentaires sur nos appels actuels en matière de catastrophes et d’aide d’urgence.

Un grand merci pour votre soutien!