l'enfance aux enfants

Combattre les mutilations génitales féminines

Près de 40 pour cent de toutes les femmes de Côte d’Ivoire sont excisées, et dans les régions du Nord-Ouest, la proportion atteint jusqu’à 80 pour cent. Cette pratique néfaste touche de plus en plus souvent des filles et des enfants en bas âge de moins d’un an.

unicef_im_fgm_civ.jpg

Cette femme qui porte un t-shirt  de la campagne pour l’abandon de l’excision passe son bras autour des épaules d’une jeune fille.
La situation

Toutes les 10 secondes, une fille de moins de 12 ans subit une mutilation génitale: cette pratique concerne trois millions de filles chaque année. Selon les estimations, 200 millions de filles et de femmes âgées de 15 à 49 ans sont excisées – et souffrent souvent de séquelles physiques et psychiques à vie.

Il y a presque 10 ans, la pratique de l’excision est devenue punissable EN Côte d’Ivoire. Malgré l’introduction de l’interdiction, par la loi, la mutilation génitale féminine (MGF)continue d’être courante dans la plupart des groupes de la population de Côte d’Ivoire. Les MGF sont justifiées entre autres par le souci de la pureté, l’intégration sociale et la garantie de la virginité et de la fidélité des jeunes filles.

Des succès sont possibles
Des améliorations sont toutefois possibles. Dans certaines régions où l’UNICEF était déjà intervenue, l’étendue de la pratique a pu être considérablement réduite et une grande majorité des hommes et des femmes – 82% -  sont aujourd’hui favorables à l’abandon de l’excision. Une autre étape cruciale a été franchie en 2013: des exciseuses ont été pour la première fois condamnées par la justice.

L’aide de l’UNICEF

L’UNICEF se mobilise par une large approche afin de combattre l’excision à tous les niveaux. Le but est de réussir à changer les normes sociales à la fois à l’échelon communal, régional et national. L’UNICEF met l’accent sur le développement des réseaux, les partenariats avec les médias, avec les personnes qui ont traditionnellement un rôle de leaders et les acteurs au niveau communal. Il s’agit ainsi de sensibiliser la population aux dangers de l’excision. Grâce à la conjugaison de différentes activités, des changements à long terme peuvent avoir lieu.

Fact Sheet: Mutilation génitale féminine (2016)
Téléchargement
Vous pouvez aider vous aussi!

Soutenez la lutte en vue de l’abandon des mutilations génitales féminines en devenant parrain ou marraine de projet! Merci de tout cœur. En savoir plus

 

Aidez vous aussi

Oui, je souhaite aider l’UNICEF en faisant un don pour "Combattre les mutilations génitales féminines"
Merci beaucoup pour votre décision de faire un don pour le travail de l'UNICEF.
CHF

Faites circuler cette page dans vos réseaux. Merci.

Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: