l'enfance aux enfants

Lutter contre l’excision

En Mauritanie, près de 70 pour cent des filles et des femmes sont excisées. Des études montrent que cette pratique se fonde sur des motifs religieux. Il est donc essentiel que les leaders religieux islamiques apportent leur soutien en vue de l’abandon des normes sociales.

086Q0497_SF_Mauretanien_960x480

La situation

Toutes les 10 secondes, une fille de moins de 12 ans subit une mutilation génitale: cela représente 3 millions de petites filles par an. A l’échelle de la planète, on estime que 200 millions de filles et de femmes âgées de 15 à 49 ans sont concernées par cette pratique – qui entraîne souvent des souffrances physiques et psychiques à vie.

C’est surtout la population rurale peu instruite qui est concernée
En Mauritanie, les mutilations génitales féminines continuent d’être courantes. Dans ce pays où la moitié des habitantes et des habitants vivent au-dessous du seuil de pauvreté et où 14 pour cent des filles de moins de 15 ans sont déjà mariées, près de 70 pour cent des filles et des femmes de 15 à 49 ans sont excisées. Dans les régions rurales et parmi les femmes dont le niveau d’instruction est faible, la proportion est nettement plus élevée que dans les villes et parmi les groupes de la population dotés d’un meilleur niveau d’instruction. Des études récentes démontrent que les motifs religieux sont au nombre des facteurs principaux qui poussent les parents à faire exciser leurs filles.

L’aide de l’UNICEF

La stratégie d’intervention du Fonds des Nations Unies pour l’enfance se fonde sur diverses études réalisées par des universités américaines renommées à propos de la transformation des normes sociales. Car c’est seulement en les désignant comme telles que l’attitude envers la pratique des mutilations génitales féminines peut changer et aboutir à l’abandon des normes sociales en vigueur. En Mauritanie, la participation des imams s’est révélée particulièrement efficace: en 2011 par exemple, 500 chefs religieux ont contribué à faire connaître la fatwa (avis juridique islamique) qu’ils avaient prononcée contre l’excision.

Merci de tout cœur pour votre soutien!

Ce projet est entièrement financé et se trouve en cours de réalisation. Souhaitez-vous soutenir l’UNICEF dans la lutte contre l’excision grâce à un parrainage de projet? Vous trouverez d’autres informations ici.


 

Faites circuler cette page dans vos réseaux. Merci.

Communiquez avec nous:

Inscrivez-vous à notre newsletter: