Pakistan: plus de trois millions d’enfants en danger à cause des inondations dévastatrices

Plus de trois millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire. Ils sont exposés à un risque accru de maladies transmises par l’eau, de noyade et de malnutrition en raison des inondations qui affectent le pays, les plus graves de l’histoire récente du Pakistan. L’UNICEF coopère étroitement avec des partenaires gouvernementaux et non-gouvernementaux afin de répondre à l’urgence des besoins des enfants et des familles dans les régions concernées.

© UNICEF/UN0694843/Azam

33 millions de personnes – dont près de 16 millions d’enfants – sont affectées au Pakistan par les pluies de la mousson qui, cette année, sont d’une extrême violence et ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dévastateurs. Plus de 1100 personnes - dont plus de 350 enfants - ont perdu la vie et on dénombre de surcroît 1600 blessés. Plus de 287 000 habitations ont été entièrement anéanties, tandis que 662 000 sont partiellement détruites. Les grands cours d’eau ont débordé et ont dévasté des maisons, des fermes et des infrastructures importantes comme les routes, les ponts, les écoles, les hôpitaux et les établissements de santé publics.  

Au cours de ces dernières semaines, les précipitations de la mousson ont dépassé au Pakistan le record du siècle et dans les provinces du sud du pays, il est tombé plus de cinq fois la quantité moyenne de pluie de ces 30 dernières années.  Les gouvernements ont décrété l’état d’urgence national.  72 régions ont été déclarées zones de catastrophe – la plupart se trouvent dans les provinces les plus touchées du Baloutchistan et du Sindh, ainsi que du Khyber Pakhtunkhwa et du Pendjab.

«Lors de catastrophes, les enfants font toujours partie des personnes les plus menacées», déclarait Abdullah Fadil, représentant de l’UNICEF au Pakistan. «Les inondations ont déjà fait payer un très lourd tribut aux enfants et aux familles et la situation pourrait encore s’aggraver.» L’UNICEF coopère étroitement avec le gouvernement et d’autres partenaires afin de faire en sorte que les enfants concernés reçoivent l’aide nécessaire le plus rapidement possible.

Dans les régions touchées, près d’un tiers des systèmes d’adduction en eau ont été endommagés. On a déjà enregistré des cas d’affections diarrhéiques, d’infections des voies respiratoires et de dermatoses. 40 pour cent des enfants souffraient déjà de malnutrition grave avant les inondations et étaient de ce fait très affaiblis. L’UNICEF avertit que la situation humanitaire pourrait empirer, car les précipitations de forte intensité se poursuivent. 

Selon les informations, les infrastructures de l’éducation sont elles aussi gravement touchées. Plus de 17 500 écoles ont subi des dommages: l’accès aux établissements scolaires est donc fortement limité. Après deux ans de fermeture des écoles pour cause de pandémie, les élèves pakistanais risquent de connaître à nouveau une interruption de leur quotidien scolaire, un obstacle supplémentaire dans la formation de ces enfants.

Malgré la difficulté d’accès à certaines parties du pays, l’UNICEF a déjà livré des biens humanitaires de première nécessité pour une valeur d’un million de dollars états-uniens et fourni une aide d’urgence dans trois provinces. L’UNICEF procure de l’eau potable propre, des biens médicaux d’importance vitale, des médicaments et des vaccins, des aliments thérapeutiques et des trousses d’hygiène pour les enfants et les familles. L’UNICEF aménage en outre des centres scolaires provisoires et s’occupe de la protection et du bien-être psychosocial des enfants concernés. 

Nos équipes d'aide humanitaire d'urgence ont besoin de votre soutien pour sauver et protéger les enfants !

Aider les enfants en détresse

Votre don arrive là où il faut! Avec votre soutien, nous venons en aide aux enfants et à leurs familles. Exemples:

  • 24 rations de nourriture d'urgence pour 52 CHF
  • kit d'hygiène (2 familles) pour 106 CHF
  • 5 trousses de premiers secours pour 155 CHF
Montant de votre don: