Dans le nord de l’Ethiopie, une famine menace

L’UNICEF, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) appellent à prendre des mesures urgentes afin de combattre l’insécurité alimentaire aiguë qui prend des proportions dramatiques dans le nord de l’Ethiopie.

Ethiopia

Dans la région des conflits au Tigré en particulier, une famine menace s’il n’est pas possible de continuer de développer l’aide alimentaire et d’autres mesures d’importance vitale, que l’accès aux populations concernées n’est pas garanti et que la violence ne cesse pas.

Au Tigré, plus de 350 000 personnes sont déjà affectées par les conditions catastrophiques. C’est ce que montre le tout récent rapport de différentes organisations onusiennes. Au total, plus de 5,5 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë au Tigré et dans les régions limitrophes d’Amhara et d’Afar.

Henrietta Fore, UNICEF Executive Director

«L’UNICEF est extrêmement préoccupée par la situation qui règne au Tigré: les enfants en bas âge et les bébés sont de plus en plus nombreux à souffrir de malnutrition et à être menacés par des maladies ou même la mort.»

Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF

« Nous travaillons main dans la main avec nos partenaires pour fournir de l’aide dans les domaines de l’alimentation, des soins de santé et de l’eau potable. Mais si l’accès humanitaire n’est pas assuré pour étendre notre aide, 33 000 enfants atteints de malnutrition sévère sont exposés, selon les estimations, à un risque élevé de mortalité car les régions du Tigré concernées sont actuellement inaccessibles. Le monde ne peut pas accepter cela», souligne Henrietta Fore, la directrice générale de l’UNICEF.

Dans des situations d’urgence humanitaire comme celle-ci, il s’agit d’agir vite. En faisant un don au profit du fonds d’aide d’urgence d’UNICEF Suisse et Liechtenstein, vous nous permettez d’être prêts à intervenir en tout temps. Merci de tout cœur pour votre soutien.