Nothilfe in Syrien

Aide d’urgence en Syrie

Le désespoir règne en Syrie. Après bientôt huit ans de guerre, les enfants sont à bout de forces. Ils dorment dans des ruines, ils ont froid et souffrent de la faim, ils ont été témoins de l’inconcevable. La guerre a arraché leur chez-soi à d’innombrables d’entre eux. Nous ne pouvons pas rester sans rien faire, alors que l’hiver glacial menace leur vie.

mio d’enfants

5,3
En Syrie, 5,3 millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire

mio d’enfants

1,75
1,75 millions d’enfants ne vont pas à l’école

des enfants

30
30% des enfants ne sont pas vaccinés

mio d’enfants

6
Depuis le début du conflit, 6 millions d’enfants ont été chassés de chez eux

La situation

Même si les affrontements armés ont faibli à beaucoup d’endroits, la situation des enfants reste dramatique en Syrie. Le pays est en ruines: une grande partie des infrastructures sont détruites; lors des attaques aériennes, les hôpitaux et les écoles ont même été ciblés intentionnellement avec une cruauté inimaginable, afin d’épuiser et d’user la population. L’approvisionnement en eau, en vivres, en médicaments et en courant est en grande partie coupé dans de nombreuses parties du pays. Le froid de l’hiver syrien aggrave encore la situation: les gens souffrent de la faim et du froid; le désespoir est omniprésent.

«Que doit faire le monde pour mettre fin à la guerre contre les enfants en Syrie? Quand les combattants se rendront-ils compte qu’en tuant les enfants, ils anéantissent l’avenir de la Syrie?»

Fran Equiza, représentante de l’UNICEF en Syrie

De nombreuses régions du pays continuent d’être très difficiles à atteindre. Au-delà des bombes, des munitions et des explosions, de nombreux enfants meurent en silence de maladies que, dans des conditions normales, on pourrait sans problème prévenir et soigner. Quand les soins médicaux les plus élémentaires font défaut, un simple refroidissement dans des abris non chauffés et humides peut se transformer en une pneumonie et entraîner la mort.

L’aide de l’UNICEF

Dans des conditions très difficiles, près de 200 collaborateurs et collaboratrices de l’UNICEF font tout leur possible pour aider les enfants syriens à passer l’hiver. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance est l’une des rares organisations humanitaires internationales qui restent présentes sur le territoire syrien; l’UNICEF coopère étroitement avec des ONG syriennes pour atteindre si possible tous les enfants – en particulier les familles dans les zones assiégées et difficilement accessibles.

L’UNICEF

  • distribue des couvertures, des habits chauds, des bottes imperméables, des gants et des bonnets;
  • fournit du carburant pour les stations de pompage de l’eau et les puits;
  • transporte de l’eau potable dans les quartiers sans approvisionnement en eau public;
  • traite au moyen d’une nourriture spéciale thérapeutique les enfants qui souffrent de malnutrition aiguë sévère;
  • distribue des produits de santé de base et des articles d’hygiène tels que médicaments, savons et couches;
  • vaccine les enfants contre des maladies comme la polio et la rougeole.

Là où la situation le permet, l’UNICEF installe des écoles provisoires pour que les enfants puissent poursuivre leur instruction scolaire et préserver ainsi un semblant de vie normale. Des millions d’enfants ont déjà été équipés de matériel scolaire et suivent de nouveau un enseignement de type formel ou informel. L’UNICEF aménage en outre des zones d’accueil pour les enfants et assure la prise en charge des enfants qui sont gravement traumatisés ou ont été séparés de leurs parents.


Nous n’avons pas la possibilité de mettre fin à la violence en Syrie. Mais chacun peut aider à soulager la détresse des enfants. Nous vous remercions sincèrement de votre soutien.

CHF