Santé mentale: qu’attendent les jeunes de leurs parents?

taco
Jana Breznik

Lors du passage à l’âge adulte, les jeunes traversent différentes phases. Ils/Elles essaient de s’acheminer vers l’indépendance et veulent progressivement organiser leur vie de manière autonome. Ils/Elles sont régulièrement confronté·e·s à différents obstacles et problèmes qu’ils/elles ne peuvent pas toujours surmonter seul·e·s. En collaboration avec l’UNICEF, les jeunes ont développé un guide sur la manière dont les parents et les personnes de référence peuvent aider leurs enfants.

Image Credit Youth Mediathon

Lorsque les enfants entrent dans la puberté, ils/elles sont confronté·e·s à différents changements. Le souhait d’indépendance entraîne la volonté des jeunes à prendre encore davantage leurs propres décisions. Cela s’accompagne d’une concentration accrue sur leur propre personne, de nouveaux intérêts et l’environnement social. En passant à l’âge adulte, les adolescent·e·s développent une personnalité unique et cherchent davantage de responsabilité. Cette quête n’est pas toujours simple pour les jeunes, car ils/elles sont souvent tourmenté·e·s par des soucis et confronté·e·s à des problèmes. De plus, leur corps change pendant la phase de développement et de nombreux·ses jeunes sont non seulement submergé·e·s par les émotions, mais ne se sentent plus bien dans leur peau. Lors du passage à l’âge adulte, ils/elles peuvent souvent être d’humeur changeante, vivent des hauts et des bas, éprouvent des inquiétudes et manquent de confiance en eux/elles. 

En cette période de changement, une relation positive avec les parents et les personnes de référence est primordiale. En effet, une parentalité attentive et aidante est un facteur de protection du bien-être psychologique des jeunes. 

Image Credit Youth Mediathon

Chers/Chères adultes, écoutez-nous!

En collaboration avec de jeunes participant·e·s de «Voices of Youth», la plateforme de l’UNICEF par les jeunes pour les jeunes, ainsi que la pédiatre Hina Talib, l’UNICEF a élaboré un guide visant à simplifier les discussions intergénérationnelles autour de la «santé mentale». 

1. Occupez-vous de nous

Les parents et les personnes de référence doivent nous faire sentir qu’ils/elles se préoccupent de notre santé mentale. Les jeunes gens dissimulent souvent leurs vrais sentiments à leurs parents. C’est pourquoi il est important de se renseigner activement sur notre bien-être. Cela ne signifie pas que les parents doivent connaître chaque détail de notre vie. Ils/Elles doivent respecter notre intimité. Mais ils/elles doivent aussi savoir comment nous allons. 

Image Credit Youth Mediathon

2. Aidez-nous à établir une relation parent-enfant saine

Nous voulons pouvoir faire confiance à nos parents et personnes de référence. Écoutez-nous. Créez un endroit sûr pour que vos enfants puissent vous faire confiance. Essayez de comprendre notre manière de penser. Faites preuve d’empathie pour que nous puissions nous ouvrir et partager nos problèmes avec vous. Prenez-nous au sérieux. Essayez de comprendre ce qui nous préoccupe. Si vous avez le sentiment que nous souffrons de problèmes psychologiques, renseignez-vous de manière attentive. Vérifiez si nous avons besoin d’aide et faites en sorte que nous remarquions que vous prenez les choses au sérieux. 

Image Credit Youth Mediathon

3. Essayez de nous comprendre

Les parents devraient savoir que nous avons notre propre vision et notre propre personnalité. Parfois, les parents ne prennent pas au sérieux les problèmes des jeunes. Ils/Elles devraient donc essayer de faire preuve de davantage d’empathie. Écoutez-nous sans nous interrompre et mettez-vous à notre place. Essayez de comprendre ce que nous traversons. 

Nous n’attendons pas toujours des conseils et des solutions. Parfois, nous voulons seulement que vous nous écoutiez pendant que nous vous confions des choses qui nous préoccupent. 
 

Encourager ensemble la santé mentale

Le fait que les jeunes échangent avec leur famille et bénéficient d’un endroit sûr dans lequel ils/elles peuvent s’ouvrir constitue une étape importante pour préserver leur santé mentale. Les parents et les personnes de référence doivent savoir qu’il n’est pas toujours facile pour les enfants de parler de leurs propres sentiments. Une communication respectueuse et ouverte peut contribuer à une relation parent-enfant positive, favorisant ainsi la santé mentale.

L’article de «Voices of Youth» informe les parents et personnes de référence sur la manière d’apporter le meilleur soutien à leurs enfants. Par ailleurs, il aborde aussi les émotions et sentiments courants et fournit des conseils aux jeunes sur la manière de chercher le dialogue avec les adultes et sur les éléments à prendre en compte pour que des possibilités de communication ouvertes et compréhensives soient créées pour toutes les personnes concernées.