Brand Flüchtlingscamp Moria

Enfants réfugiés à Lesbos

Montant de donation:

Enfants réfugiés à Lesbos

Très tôt le matin, le 9 septembre 2020, les flammes ont entièrement détruit le camp de réfugiés de Moria, sur l’île de Lesbos, en Grèce. Les images se sont gravées dans notre mémoire collective. D’un coup, l’incendie a privé d’abri 12 000 réfugiés. Pour les 4 200 enfants non accompagnés, ces événements étaient particulièrement dramatiques.

Avant l’incendie déjà, la situation des réfugiés sur l’île de Lesbos était difficilement supportable: le camp provisoire de Moria était prévu à l’origine pour abriter 3000 personnes, mais avec ses 12 000 résidents, cela faisait déjà des années qu’il était totalement bondé. Parmi les réfugiés de l’île de Lesbos, on compte un nombre particulièrement important de femmes et d’enfants. En plus de la surpopulation inquiétante, des conditions d’hygiène déplorables et du manque de services sur le site, un couvre-feu avait été imposé le 2 septembre après la découverte d’un cas de Covid-19. Parmi les réfugiés de Lesbos, les femmes (près de 21%) et les enfants (près de 27%) sont particulièrement nombreux. Plus de 70% des enfants ont moins de 12 ans.  

© UNICEF/UNI368533/Christophilopoulos/AFP-Services

On a couru pour échapper aux flammes. Personne ne m’est venu en aide. Moi non plus, je ne pouvais aider personne, car j’avais de la peine à respirer et je pensais que j’allais mourir brûlé. Je me suis senti affreusement mal et j’ai encore peur aujourd’hui. Où est-ce que je vais aller, qu’est-ce que je vais faire?

Témoignage d’Asadi, 17 ans, originaire d’Afghanistan, a vécu 10 mois dans le camp de Moria

Pendant les jours qui ont suivi, de nombreux réfugiés se sont retrouvés livrés à eux-mêmes et sans un toit au-dessus de la tête. Le camp installé provisoirement à Kara Tepe offre pour l’heure un abri d’urgence à 7 500 personnes. Plusieurs centaines d’enfants et de jeunes non accompagnés ont pu gagner le continent et une partie d’entre eux ont été transférés dans d’autres Etats de l’UE.

Or là encore, la population manque de tout. L’eau potable, les installations sanitaires et l’hygiène demeurent extrêmement problématiques en raison du caractère temporaire du site. L’accès à une formation de qualité ainsi qu’à une offre appropriée en matière de nourriture, de santé et de protection reste critique. Les réfugiés ont un besoin urgent d’eau propre, de nourriture, de savon et de lits. 

Immédiatement après l’incendie, l’UNICEF a transformé avec le concours de ses partenaires le centre d’accueil des enfants et des familles de Tapuat, près de Moria, en abri d’urgence pour les femmes et les enfants en danger. Plus de 400 enfants non accompagnés ont été pris en charge avant d’être transportés sur le continent. Nous avons également aidé à la mise en place du nouveau camp provisoire. 

L’UNICEF continue de participer activement aux efforts nationaux et régionaux visant à reloger dans d’autres Etats membres de l’UE les enfants non accompagnés réfugiés en Grèce. Alors que la construction de nouveaux locaux conçus spécialement pour les enfants est en cours dans le nouveau camp, l’UNICEF propose des activités de loisirs organisées dans des espaces «mobiles» adaptés aux enfants. L’UNICEF soutient, avec le concours d’autres organisations onusiennes et de la Commission Européenne, les efforts nationaux visant à réinstaller en sécurité sur le continent les enfants non accompagnés hébergés dans des abris provisoires.

Autres mesures d’aide :

  • Vêtements et autres fournitures de secours: les enfants et les familles reçoivent par exemple des couvertures et des vêtements pour la saison froide qui approche.
  • Education: nous installons de grandes tentes dans le nouveau camp provisoire où un enseignement est prodigué au plus grand nombre possible d’enfants.
  • Accès à l’eau: nous approvisionnons les populations de l’île de Lesbos en eau et en articles d’hygiène pour qu’elles puissent se protéger contre le coronavirus et d’autres maladies.
  • Soutien psychosocial: à la suite des événements traumatisants de Moria, nos travailleurs sociaux réconfortent les enfants en proie aux angoisses et aux inquiétudes.
  • Offres de jeux: nous mettons également du matériel de jeu à la disposition des enfants. Les enfants retrouvent ainsi un peu de normalité après la catastrophe.

Toutes les mesures d’urgence sont mises en œuvre en respectant les consignes de protection imposées par le Covid-19. 

Vous pouvez nous aider!

L’UNICEF fait tout ce qui est possible pour assurer la protection et la sécurité des enfants réfugiés concernés. Ensemble, nous n’allons pas abandonner à leur sort les enfants réfugiés en Grèce. Aidons ensemble les enfants et leurs familles en Moria. Merci pour votre soutien indispensable !

Enfants réfugiés à Lesbos

Montant de donation: