Schulhaus aus Kunststoffziegeln an der Elfenbeinküste

Des déchets plastique transformés en salles de classe

Montant de votre don:

Des déchets plastique transformés en salles de classe

Protection de l’environnement et éducation en même temps, avec des briques en plastique pour la construction de salles de classe fabriquées à partir de déchets plastiques ramassés en Côte d’Ivoire. 

En Côte d’Ivoire, plus de deux millions de filles et de garçons ne vont pas à l’école – en partie par manque de salles de classe. Beaucoup d'enfants sont contraints à des trajets longs et parfois périlleux pour rejoindre jusqu'à une centaine d'élèves entassés dans une pièce sombre et mal ventilée. C'est l'une des raisons pour lesquelles 42% de la population ne sait ni lire ni écrire.

Par ailleurs, la Côte d’Ivoire a un problème environnemental. À Abidjan, le centre économique du pays, 288 tonnes de déchets plastique sont produites quotidiennement. Et seuls 5% de ceux-ci sont collectés et acheminés au recyclage - généralement par des femmes payées moins d'un dollar par jour. L'immense majorité du plastique reste dans les décharges ou est dispersée dans les localités. Il pollue les sols, l'air et l'eau. Alors que les montagnes de déchets ne cessent de s'accumuler, les décharges représentent un risque sanitaire majeur pour la population. Comme les organes des jeunes enfants sont encore en plein développement et qu'ils absorbent davantage de substances toxiques que les adultes par rapport à leur taille, ils sont également les plus vulnérables face à la pollution. 


En collaboration avec des partenaires, l'UNICEF a trouvé un moyen d'aborder simultanément les deux problèmes: les déchets plastique sont utilisés pour construire des écoles. Ils sont transformés en un matériau de construction peu coûteux, durable et facile à traiter pour construire des écoles, en coopération avec l'entreprise colombienne Conceptos Plásticos. 

La nouvelle salle de classe est très spacieuse.
Un bâtiment scolaire en briques de plastique recyclé prend forme à Sangouiné dans l'ouest de la Côte d'Ivoire.
Mariam, 31 ans, ramasse des déchets plastique à Abidjan pour l'entreprise Conceptos Plásticos.

Les femmes qui ramassent les déchets, auparavant très mal payées pour leur travail, peuvent désormais vendre directement à Conceptos Plásticos les déchets plastiques et être rémunérées correctement.

Grâce à ce programme, l’UNICEF a introduit un concept innovant de construction d’infrastructures scolaires qui offre aux enfants, aux jeunes et aux femmes des chances équitables par le biais d’un modèle de développement climato-résilient:

  • La construction d'écoles supplémentaires permet à des enfants défavorisés et vulnérables d'avoir accès à l'éducation. En même temps, la qualité de l'enseignement est améliorée grâce à un environnement pédagogique plus agréable et à un meilleur rapport entre enseignant et élèves par classe.
  • Le secteur informel du recyclage des déchets plastique se formalise par la vente directe à Conceptos Plásticos sans intermédiaires. Les femmes reçoivent ainsi de 80 à 90% du prix du marché final, ce qui améliore nettement leurs bases d'existence.
  • La réduction des montagnes de déchets plastique dans les décharges contribuera durablement à un meilleur environnement dans les villes. Par ricochet, cela réduira le risque pour les enfants de contracter des maladies telles que la malaria ou des pneumonies.  
     

Des déchets plastique transformés en salles de classe

Montant de votre don: